AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abel Owen
Aigle écarlate
avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 212

MessageSujet: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   Sam 22 Juin - 0:07

Sevan 4 Sixième Cyclum 431

Trouver un travail de mercenariat honnête est assez complexe. D’une part, honnête et mercenaire ne sont pas ce qu’on appelle ici-bas un bon mélange. Mais ce que je veux dire, c’est qu’en ce moment je ne trouve nul emploi qui demanderait en échange mon âme. Car beaucoup de gens ont l’air de penser qu’être Spadassin, signifie forcément être un tueur assoiffé de sang, si c’était vrai il y a longtemps que l’on aurait mis une prime sur ma tête et que quelqu’un m’aurait fait la peau. De plus, si j’étais si dangereux que cela, aurais-je partagé ma nuit avec un fils de Dieu ? Oh, j’ai soudain quelques frissons rien qu’en repensant au visage de Lily et à ses pupilles ambrées. J’ai déjà hâte à notre prochaine rencontre.

Mais l’heure n’est pas au divertissement, je suis partis d’un pas décidé à la recherche d’un employeur de qualité. Bien sûr je ne suis pas resté bien longtemps dans les bas-fonds, bien que l’on y trouve souvent ce que l’on cherche, on y trouve surtout de mauvaises fréquentations. L’endroit de base idéal pour commencer à se faire un nom dans le vol à l’étalage, l’extorsion de petits commerces, l’assassinat et autres petits travails à la semaine. Mais cette fois ce n’est pas là que je vais établir mes recherches, mais vers la ville haute, pourquoi ?

Croyez-vous sincèrement que la corruption se limite au bas fond de la Cité de Lorde-Gian? S c’est le cas, alors vous êtes bien naïves… Même dans les plus grandes hauteurs de cette belle cité, il y aura toujours quelqu’un qui voudra votre peau et qui paiera le prix fort pour pouvoir avoir le plaisir de l’accrocher au-dessus de sa cheminée. C’est la simple loi des plus gros poissons qui mangent les plus petits. Et pour ma part, il est hors de question que je finisse gagne petit ou en trophée. Je traîne à droite à gauche, guettant le moindre signe qui pourrait m’indiquer une éventuelle embauche.

C’est alors que je vis sur un mur, une affiche, en faites plusieurs. Ma curiosité me poussa à me saisir de l’un de ses manuscrits. Il y était écrit :

Compagnons, compagnonnes
En Eleris, les temps sont durs
Les Etementas, Supérieurs et brigands menacent nos frontières
Nous manquons d’hommes et de femmes courageuses pour défendre notre Cité, notre peuple
Rejoignez La Sotnia
Au service du Roi Kedric Norken
 
Au service du roi en personne hein ? Je n’avais encore jamais affronté d’Etementas de ma vie, mais j’avais entendu ouïe dire qu’ils s’agissaient n effet de molosses enragés capable de vous arracher le visage d’un simple éternuement et aussi que du feu jaillirait de leur cul, mais là je n’y crois pas vraiment. Cela reste à voir, mais lorsque je vois que je risque d’être confronté à des Supérieurs, je ne puis empêcher de s’afficher sur mon visage un sourire mauvais.

Enfin, après tout ce temps, les Supérieurs vont se confronter à plus fort qu’eux. Ce qu’ils ont fait subir aux miens. Je n’ai jamais songé à me vengé de ces êtres supérieurs par le passé. Mais avec du recul, je me dis que j’aurais beaucoup à gagner à tenter de m’engager dans cette Sotnia. Je décide alors de me diriger à toute hâte vers le lieu de recrutement.
Je ne tarde pas à arriver à une sorte de bureau où passe des entretiens. Il y a quelques personnes devant moi, des jeunes fermiers, garçons d’écurie, pêcheurs… Que des idéalistes en quête d’argent. Je patiente tranquillement, sifflotant doucement. Je n’ai jamais été quelqu’un de pressé et encore moins lorsqu’il s’agit de tuer.

Lorsque mon tour arrive enfin, je me présente sans faire attention à mon interlocuteur qui me demande avec un accent fort et une haleine d’herbe à pipe agréable :

- Votre nom camarade?

- Abel Owen…
Revenir en haut Aller en bas
Vassili Datrachov
Lieutenant de Lorde-Gian
avatar

Localisation : La Sotnia, Lorde-Gian, Collines du Nord
Messages : 208

MessageSujet: Re: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   Jeu 4 Juil - 8:50

Personne à la Sotnia n'aimait aller au poste. On parlait même de « corvée de recrutement ». Rester assis toute une journée derrière un bureau en centre ville était d'un ennui mortel pour n'importe quel homme du lieutenant Datrachov. Et ce n'était pas tout, il faire en plus voir défiler des dizaines de péquenauds, de salopards fauchés ou de puceaux en mal d'aventure. Certains avaient encore de l'acné. Très souvent tous étaient renvoyés d'où ils venaient. Mais il arrivait parfois qu'on tombe sur une perle rare. Auquel cas on lui faisait signer un papier, il gagnait le statut de recrue et se rendait à la Sotnia rencontrer Vassili afin de passer une série de tests et d'épreuves plus difficiles les uns que les autres. Cela restait définitivement rare.
Aujourd'hui c'était Blane qui était de corvée de recrutement. Les fesses posées sur une chaise en bois inconfortable et une pipe au bec, l'homme à la barbe blonde faisait passer un à un les candidats. Derrière lui se trouvait un portrait détaillé du roi. Sur les murs latéraux trônaient les armories de la Sotnia. Il en avait assez et voulait rentrer à la Sotnia. Il préférait encore se faire bouffer la verge par la reine des Gabriel que de rester ici une heure de plus. Un pécheur enthousiaste déblatérait devant lui sans que Blane écoute vraiment.
« Mon nom est Simund. J'ai toujours rêvé de pouvoir servir le roi ! Et en plus parmi la fine fleur de l'armée, ce serait fantastique ! Vous savez, je manie bien l'épée. Je m'entraîne souvent avec mon père. Il dit que j'ai du talent et que je deviendrai un grand soldat. Il dit aussi... »
Blane leva sa main. La paume ouverte vers le jeune homme afin qu'il se taise.
« - Tu sais quoi ? Je viens juste de réaliser qu'j'en ai rien à faire. Maintenant dégage. »
« - Mais... »
« - Dégage ! Tire-toi ! Ou je te fourre ta cane à pêche dans le cul. »
Le visage du pêcheur se décomposa en un masque de déception. Il tourna les talons et quitta le poste de recrutement. Blane prit une bouffée de tabac et souffla un nuage de fumée blanche et odorante. A l'aide d'une plume imprégnée d'encre il fit une croix sur une feuille de papier posée sur son bureau. Cette feuille était déjà garnie d'une trentaine d'autres croix ordonnées en lignes. Le mot « recalés » était inscrit en grandes lettres noires en haut du formulaire.
« Suivant ! » dit-il en agitant le bras. Après quoi il inspecta le candidat en question. Bien bâti, un capuchon, une épée à la ceinture, ainsi qu'une tête du type « me cherche pas et il ne t'arrivera rien ». Celui-ci semblait déjà bien plus prometteur.
« - Votre nom, camarade ? »
« - Abel Owen. »
« - Ta profession ? »
« - Spadassin. »
Derrière la file de candidats la porte d'entrée s'ouvrit. Vassili Datrachov entra et marcha jusqu'au bureau. Blane se leva à son entrée. Les lourdes bottes du cosaque rendaient un bruit sourd lors de leurs impacts réguliers contre le plancher. Il portait un long manteau en cuir brun rehaussé de dorures, son sabre claquaient contre sa jambe droite. En passant le long de la file d'attente il lâcha un « Bonjour, messieurs » rapide rythmé par son habituel accent russe. Il s'arrêta à côté d'Abel et parla au recruteur blond. Tous les candidats penchèrent la tête afin d'observer la scène. Le fameux Vassili venait de pénétrer dans le poste ! Quelle chance !
« - Blane. Je suis de passage en ville cette semaine. Je dois effectuer mon séjour mensuel dans la ville-basse alors j'en profite pour te prévenir: sois à la Sotnia avant la tombée de la nuit. Une présence de Nauros a été signalée dans un village du nord-est. Dhravan supervisera l'enquête et tu en fera partie. Ça ne devrai pas être trop difficile mais puisque tu connais la région tu devra te joindre à cette mission. C'est un ordre. Si tu quitte le poste d'ici deux heures cela devrait suffire pour atteindre la base à temps. Tu n'as pas le droit à l'erreur. »
« - Bien, lieutenant. J'y serai sans fautes. » répondit Blane en frappant son cœur de son poing droit (la salut réglementaire de l'armée lordegienne). Une nuage de fumée s'échappa des narines du recruteur lors de l'impact. Enfin ! Un peu d'action ! Un signe que ce calvaire allait cesser ! Blane était ravi. Plus que deux heures à tenir.
Vassili allait partir lorsqu'il tourna la tête sur sa gauche et reconnu Abel. Ses sourcils broussailleux se levèrent. Le cosaque ôta son gant et tendit la main droite au spadassin aux yeux bleus. Un sourire franc apparu sur le visage du sibérien. Sa main gauche vint se poser sur l'épaule de son ami tandis qu'ils échangeaient une honnête poignée.
« Abel, mon ami ! Dieu, quelle surprise ! Je suis heureux de te voir. Que fais-tu dans ce bureau miteux ? Voudrai-tu t'engager, toi aussi ? Un très bon choix ! Je ne peux que t'encourager. Mais que dirai-tu de discuter de ça autour d'une chopine ? Ce serait plus agréable que cet endroit. »
Cela faisait quelques temps que le ven était passé. Or Vassili et Abel avaient discuté à propos de la volonté du spadassin à s'engager dans la Sotnia. Le cosaque ne savait pourquoi mais ce gaillard semblait avoir du talent. Un bon pressentiment. Un homme comme lui serait une bonne acquisition pour son régiment. Reste à savoir quelles sont ses motivations. Jusqu'où le mercenaire est il prêt à aller. C'est pourquoi le lieutenant Datrachov souhaitait lui réserver un entretien particulier et privilégié. Alors que Vassili passait au poste pour simplement prévenir Blane, il allait peut-être repartir avec une recrue de qualité. Excellent.


Dernière édition par Vassili Datrachov le Sam 31 Aoû - 18:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abel Owen
Aigle écarlate
avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 212

MessageSujet: Re: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   Dim 14 Juil - 13:29

J’aurais au moins eu la satisfaction de sourire aujourd’hui. Car le type que j’avais eu devant moi il y a quelques instants, il se nommait Siemund il me semble. Rien qu’à l’entendre on devinait très facilement qu’il n’avait jamais tenu une lame que pour satisfaire son orgueil. J’avais presque l’impression qu’il ne faisait que répéter un texte avec peut être une ou deux improvisations, mais son égo un peu trop grand a fini par se faire remarquer. Pour ma part, je pense que s’entraîner avec un membre de sa famille, ce n’est pas comme se battre contre un bandit ou un bretteur. Ils ne ressentent que très peu de pitié voir même quasiment pas. Mais celui qui supervise le recrutement n’est pas dupe, il chasse Siemund et je ne peux pas m’empêcher de laisser échapper d’un ton narcissique :

- Oh seigneur… Qui vont-ils bien pouvoir trouver pour vous remplacer ?

Vassili est venu m’accueillir. Il a toujours cette agréable odeur de cuir tanné et de tabac fort. Sa poignée de main est ferme et puissante. Il m’invite à passer mon entretien en sa compagnie. Je le suis, mais je prends la peine de saluer respectueusement Blane avant de rejoindre Vassili. Plusieurs personnes me regardent avec de drôles de têtes. Je les ignore, je n’ai pas le temps pour les messes basses et je n’ai cure de la jalousie de ceux qui ne sont pas capable de se regarder dans une glace.
Bien que je pense que cela sera plutôt bien parti pour moi, même si je sais que quelque chose ne risque de gêner Vassili et m’empêcherait de rejoindre son « bataillon ». Les hommes aussi doués que moi sont rares, mais je dois bien être le seul Fils de Dieu d’Eleris à avoir une personnalité assez complexe et qui ne jouera pas en ma faveur. J’ai toujours travaillé en solo et cela ne changera certainement jamais et ce même si Vasili me l’ordonnait. J’ai beaucoup de respect pour lui et pour ses talents de chasseur et de meneur d’hommes, je ne le nie pas.

Je serais franc alors, je lui dirais mes qualités et mes défauts. Nous nous installons dans un endroit à l’abri des regards indiscrets et des oreilles baladeuses. Je soulève le capuchon de ma tête, regarde respectueusement le traqueur barbu dans les yeux et commence alors à parler un peu de moi, chose que je ne suis pas habitué à faire je dois l’avouer :

- Je travaille comme Spadassin depuis très longtemps… Je n’ai pas compté les années et les hommes qui sont passés sous ma lame. Ce que je peux affirmer c’est que je ne ressens nulle pitié, haine ou colère envers ceux que je dois éliminer. Ils ont choisis leur voir tout comme j’ai choisi la mienne. Mais cela ne veut pas dire que je suis comme un de ces dangereux psychopathes rôdant dans la ville basse… Tuer des enfants ou des familles ce n’est pas mon genre… Donc je sais tuer, j’ai appris ça très jeune. Je le fais bien et je pense que mon talent te sera utile. Mais j’ai quelques défauts que je me dois de te révéler.


Je laisse une pause, histoire de laisser quelques secondes de repos au géant de souffler quelques fumées de sa pipe en bois

- Voyez-vous, cher Vasili, j’ai été esclave pour un seigneur Supérieur plusieurs années. Après que mon village ai été incendiée ma famille égorgée sous mes yeux par des soldats supérieurs. J’ai été sa chose, son jouet… J’ai pris mon mal en patience et j’ai un soit réussis à l’égorger avec une barrette à cheveux. J’ai eu beaucoup de chance de m’enfuir et de m’en sortir vivant, car j’ai dû sauter de sa bâtisse… quand j’ai repris connaissance je me suis réveillé dans un marais. Je suis parti vers Lorde-Gian… J’ai grandis dans la ville basse, alors j’ai vu l’autre visage de la grande cité de Kendrick. Les catins, les assassins… J’ai toujours préféré de travailler en solitaire. Pas parce que je suis comme un de ces prétentieux à l’orgueil aussi pendu que leurs langues. Je ne sais pas si cela est dû à ma captivité chez les supérieurs ou mon enfance dans la ville basse, mais je ne sais pas ce qu’est l’amitié, la camaraderie ou encore l’amour. Je sais que vous êtes soudés les uns avec les autres à la Sotnia, mais pour ma part, j’ai appris à ne jamais faire confiance qu’à mon employeur. Les « partenaires » ont vite tendances à vous planter un couteau. De plus, je ne suis en général pas très loquace et plaisantin avec les autres.


Je termine enfin mon récit. Le puissant Vassili ne se doute pas qu’il doit être la première personne à qui je me confie ainsi. Bien sûr, je ne me plains pas de tout ce que j’ai vécu et ne cherche pas à ce que l’on est pitié de moi. Car les ronces de mon passé ne me heurtent que pour me rappeler que je suis en vie et que cela me maintient en vie. J’affirme alors en Vassili en affichant ce qui semble être un sourire assez faible :

- Si cela pose problème à mon intégration et à mon embauche, je comprendrais parfaitement que vous ne puissiez pas m’enrôler parmi les vôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Vassili Datrachov
Lieutenant de Lorde-Gian
avatar

Localisation : La Sotnia, Lorde-Gian, Collines du Nord
Messages : 208

MessageSujet: Re: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   Sam 24 Aoû - 20:25

Blane fut surpris par le salut de l'inconnu au capuchon. Lui qui avait l'habitude des culs-terreux sans respect ni discipline. Mais voilà que le bonhomme le salue ! Et le sotnik surgit de nulle part puis l'embarque pour boire une chopine. Le salaud ! Le recruteur blond n'était pas jaloux, juste quelque peu étonné par la chance de cet individu. De plus il sentait bien que cet homme n'avait rien d'un amateur. Durant les quelques secondes lors desquelles il avait croisé son regard, Blane avait vu dans ces cercles bleus intenses une lueur que l'on retrouvait chez Vassili. Cet homme avait déjà tué, c'est sûr. Plusieurs fois. Et sans le moindre remord. Blane rendit son salut à Abel ainsi qu'au sotnik et revint aux candidats. « Suivant ! »

Vassili était heureux qu'Abel soit venu s'engager. Aux premiers abords il semblait fort prometteur.  Le cosaque attendait cependant qu'ils puissent discuter tranquillement afin d'en savoir plus. Ils allèrent donc s'asseoir dans une taverne tranquille. Dans un coin légèrement masqué par un voile d'obscurité, à une table que seule éclairait une bougie. Une plantureuse jeune femme aux cheveux dorés vint déposer deux chopes de bière ambrée. Le cosaque la remercia d'un signe de la main puis il bourra sa pipe de tabac et l'alluma. Sitôt installé, Abel ôta son capuchon pour révéler ses yeux d'un bleu profond, semblables à ceux du chef de la Sotnia. Il commença alors à parler de lui, de son activité de spadassin émérite. Intéressant. Vassili écouta avec attention tout en expirant doucement son habituelle fumée blanchâtre. Abel était donc un tueur. Mais un tueur honnête. Il faisaitt son travail et il le faisait bien, d'après ce qu'il disait. L'attention du sibérien fut renouvelée lorsque le spadassin annonça qu'il comptait révéler ses défauts. Ses paroles allaient être cruciales afin de déterminer son adhésion à la Sotnia.

« - Je t'écoute, Abel » dit simplement Vassili, son accent rythmait toujours ses phrases.

Le spadassin raconta alors son histoire en détail. Sa famille avait été massacrée. Il avait été prisonnier puis esclave, mais avait réussi à s'en sortir vaillamment. Il s'était sorti de rudes épreuves qui auraient eu raison d'un homme ordinaire. Enfin il avait grandi dans les bas-fonds de Lorde Gian, d'où sa méfiance naturelle et son manque apparent d'émotions. Abel avait vécu des choses abominables mais il avait survécu. Il semblait avoir baigné dans la violence toute sa vie. Une bonne chose en fin compte. Cependant Vassili n'avait pas l'habitude qu'on se confie à lui de la sorte, il lui fallait d'ordinaire plus de temps pour comprendre la personnalité de ses hommes. Et malgré tout ce que lui avait confié Abel, il était évident que sa personnalité ne serait pas si évidente à cerner.

« - Vois-tu, Abel, mon ami, j'étais loin d'imaginer que tu serai ce type de personne. Que tu aurai vécu autant de choses atroces dans ta vie. Cependant rien de tout ça ne peut faire obstacle à ton adhésion à la Sotnia. » Le cosaque saisit sa chope. « Regarde cette pinte de bière ambrée, mon ami. Elle semble tout ce qu'il y a de plus banal. Mais lorsque que l'on sait prendre le temps d'observer... »

Vassili saisit alors la bougie posée sur la table et la plaça entre son visage et le verre, de façon à ce qu'Abel puisse voir au travers du récipient. Dans le liquide ambré apparurent alors des taches sombres, semblables à de petits nuages de tailles différentes qui erraient en tout sens dans un ciel de miel. Invisibles avant que le cosaque ne les éclaire à la lueur jaunâtre de la bougie.

« - Ceci est du dépôt, Abel. On reconnaît une bonne bière au fait qu'elle en soit garnie. Plus une bière macère et plus elle en aura. Une bière sans dépôt est une bière artificielle (comme on en trouve dans mon monde) ou trop jeune. Un bière sans goût, sans intérêt et sans personnalité. Les petites natures n'aiment pas le dépôt dans la bière, elles le trouve sale et dégoûtant. Les imbéciles. Pourtant c'est tout ce dépôt, toute cette moisissure, ces défauts en apparence immondes qui font la saveur d'une bière. »

Le sibérien reposa la bougie au centre de la table circulaire et but une large gorgée de son nectar. Un soupir d'aise s'échappe de sa gorge de taureau. Quel arôme.

« - Ce qui nous ramène à toi, Abel. Malgré tes apparents défauts tu as le potentiel de devenir un excellent soldat. Tous mes hommes ont eu une vie rude semblable à la tienne. Certains ont une personnalité complexe, tout comme toi. Jolysh par exemple, le chasseur, est lui aussi sombre et solitaire. Il n'aime pas non plus plaisanter et ripailler avec le reste de mes hommes. Il se contente de faire son travail. Autre exemple : Horus le pyromane. Cet homme est un profond psychopathe, il n'empêche qu'il a réussit à s'adapter, il s'entend bien avec le reste de mes hommes. Je comprend ton point de vue Abel et je le respecte. Cependant, malgré tes défauts il n'y a aucun problèmes pour que tu puisse rejoindre la Sotnia. Le choix t'appartient. »

Le cosaque vida sa pinte avant d'effectuer un signe de la main. La serveuse accouru avec une nouvelle chope remplis du liquide couleur de sève, surplombée d'une épaisse couche de mousse blanche comme la neige. Tout en servant le cosaque la jeune femme prit soin de se pencher lentement en avant, face à Abel, révélant son affriolant décolleté. Elle fit un clin d’œil au spadassin puis s'éclipsa. Vassili tira une bouffée sur sa pipe puis entama sa nouvelle pinte. Il vint poser ses coudes sur la table, légèrement incliné en avant, il pointa du doigt le spadassin.

« Cependant je dois te prévenir. » Expliqua t-il d'un ton plus grave. « Tu dois savoir que travailler à la Sotnia représente un sacrifice énorme. Il ne s'agit pas d'un simple emploi de troufion. Il s'agit d'une nouvelle vie. Tu devra te dévouer entièrement à la Sotnia et à la défense de Lord Gian. Tu vivra à la Sotnia. Tu devra obéir à mes ordres sans poser la moindre question. Sans même penser que tu pourrai un jour poser la moindre question. La Sotnia est régie par une discipline stricte, tu effectuera un entraînement intense. La mort est présente à chaque mission, (bien que je pense que tu n'ai pas peur du danger, sinon tu serais boulanger). Tu fera parti de l'élite de l'armée lordegienne, tu sera un des meilleurs tueurs de tout le royaume. » Une nouvelle gorgée. « Mais si tu fais bien ton travail tu sera récompensé. Car je prends soin de mes hommes. »
Revenir en haut Aller en bas
Abel Owen
Aigle écarlate
avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 212

MessageSujet: Re: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   Mar 10 Sep - 15:38

La « métaphore » employa par le maître de guerre Vasili m’arracha un léger sourire, je devais avouer que c’était bien la première fois que quelqu’un me comparai à une boisson alcoolisé. C’est sans doute pour cela que je lui répliquai d’un ton plaisantin :

- Du dépôt hein? C’est certainement pour cette raison que j'ai toujours préféré l’hydromel à la cervoise…

Je sais qu’il ne le prendra pas mal, car il sait que j’ai apprécié ce qu’il a dit sur moi, j’ai compris son message. Pour faire simple ? Travailler pour la Sotnia va représenter beaucoup pour moi, en gros la fin des petits boulots à la paye maigre, les employeurs louches … Même si j’ai pas une grande expérience dans tout ce qui est travail en équipe, comme l’a dit ce cher Vasili le choix m’appartient, je n’ai rien à perdre et beaucoup à gagner.
Je lui annonce alors :

- Je n’ai cure de devenir le meilleur des guerriers, de la gloire ou encore du roi pour lequel je vais verser le sang. Il y aura toujours des guerres et qui sait, peut-être qu’un jour un autre roi remplacera Kedric et nous demandera de nous battre pour sa bannière. J’ai appris à connaitre les hommes d’Eleris, à voir comment ils fonctionnement. Je tuerais ceux que tu me demanderas de tuer, tant qu’ils peuvent se battre bien sûr en posant cette unique question : Quelle sera la paye? Alors si tu es prêt à me recevoir dans tes rangs, ma lame sera au service de la Sotnia, mon ami…

Quel mot étrange, c’est bien la première fois que je l’emploie ainsi, avec sincérité. Depuis que j’ai rencontré Lily et Vasili lors de la fête du nouveau Ven, j’ai l’impression de changer. En bien ou en mal je ne sais pas. Mais la muraille de fer que j’avais soigneusement dressée autour de mon cœur semble se fissurer, une fissure assez fine pour laisser s’échapper quelques émotions que je redécouvre et qui je dois l’avouer me font la sensation d’une aiguille chauffée à blanc sur mon cœur.

Que va représenter Vasili Datrachov à mes yeux ? Un bon employeur ? Un maître guerrier bon connaisseur d’alcool et bon vivant ? Un Camarade d’arme ? Un ami précieux ? Un mélange de tout ceci je suppose, une chose est sûre, en rejoignant les rangs de la Sotnia, rien ne sera jamais comme avant.

A présent, je vais attendre patiemment mes prochains ordres. Et pour le première fois de ma vie, je combattrais avec plaisir auprès de mes nouveaux « frères d’arme » et de mon camarade et chef : Vasili Datrachov.

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vassili Datrachov
Lieutenant de Lorde-Gian
avatar

Localisation : La Sotnia, Lorde-Gian, Collines du Nord
Messages : 208

MessageSujet: Re: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   Mar 8 Oct - 21:01

Un choc sonore se répercuta dans la salle et plusieurs clients se retournèrent lorsque le poing du cosaque s'abattit sur la table comme le marteau d'un forgeron. Ses dents serrées sur sa pipe en bois apparurent tandis qu'il offrit à Abel son plus beau sourire.

« EXCELLENT ! Laisse moi te dire une chose, Abel mon ami : tu as fait le bon choix ! Nous allons faire du bon travail. Je suis ravi qu'un élément tel que toi rejoigne la Sotnia. Comme je te l'ai déjà dit la vie y est rude et le travail ne manque pas cependant nous savons aussi nous amuser et la paie est généreuse. J'en remercie sa majesté le tsar, Dieu le garde. »

Après tout ce temps sans recrues dignes de ce nom voilà qu'enfin une bonne âme se présentait. Mieux vaut tard que jamais comme on dit souvent. Vassili était vraiment heureux qu'Abel ai décidé de rejoindre son régiment. En effet il trouvait le spadassin fort prometteur. Quant à sa personnalité solitaire, elle ne sera sans doute pas un obstacle à moins bien sûr que le jeune homme au capuchon fasse tout pour ne pas s'intégrer mais un tel comportement semblait fort improbable. Il s'entendra sans doute très bien avec Jolysh.

« Désormais considère-toi comme une recrue de la Sotnia. Une vie bien remplie t'attend. A condition de réussir les épreuves d'admission que je t'imposerai, bien sûr. Ensemble nous débarasserons Lorde-Gian des démons Etementa qui s'y terrent et ramenerons au tsar Kedric la tête de ce maudit Viktor Kèrn. » Le poing du maître de la Sotnia se contracta à la simple évocation de ce nom.

Le sourire toujours au lèvres Vassili souffla un rond de fumée blanche dans l'air. Aucun doute sur une chose, le sibérien était satisfait. Fort satisfait. L'adhésion d'Abel n'était que la première pierre d'un grand édifice qui donnera à son régiment une puissance nouvelle et incontestable.

« Présente-toi dès demain matin à la Sotnia, dans les collines du nord. J'évaluerai tes compétences. »

Quelques pièces vinrent tinter sur la table et le colosse à la barbe noire se leva. Il se dirigea vers la porte avant de s'arrêter net, son doigt ganté de cuir se leva lentement.

« Ha ! J'allais oublier... » Il se retourna vers Abel « Dorénavant tu ne t'adressera à moi qu'en tant que "Lieutenant", compris ? Car tu devras m'obéir, tu fais désormais partie de la Sotnia ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camarade d'armes [PV:Vasili][TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armes de guerre
» Les armes modernes
» L'ouverture de la salle d'armes
» les armes absolues...
» Le Choix des Armes pour un débutant......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coeur de la cité-
Sauter vers: