AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Lun 1 Juil - 20:33

Une jeune femme brune et fragile, dont les pauvres atours ne pouvaient cacher la splendeur…
Mathan a sèchement repoussé l’image rémanente de son éclat vacillant chaque fois qu’elle est venue effleurer sa mémoire et, avec les décisions qui lui incombent chaque jour, il a fini par ne plus y penser. Ou plutôt, par se convaincre que l’émoi du cauchemar précédant leur rencontre avait déformé sa perception et qu’elle n’avait en fait rien d’extraordinaire. Pourquoi aurait-elle été différente, après tout ? Tous ici bas rampent dans les méandres brumeuses de son indifférence, elle comme chaque Supérieur foulant le marbre du Palais. Malgré ce mépris d’emprunt, il a quand même donné des ordres pour qu’elle soit affectée à son service. Il ne l’a pas revue depuis. Il pensait vaguement l’oublier…

Jusqu’à ce qu’un nouveau caprice nocturne les réunisse par surprise. Son majordome sait quand faire préparer la royale antichambre juste à temps pour son lever, mais ne peut toujours parer la légèreté de son sommeil. Mathan marque donc un temps d’arrêt lorsqu’au sortir de sa chambre à coucher, il reconnait la nuque douce, les membres fins, les longs cheveux noirs et les yeux de saphir de la servante qui pose ses vêtements sur la chauffeuse près de la cheminée. Et constate avec colère que la pâle nitescence de son teint ne doit rien à l’émotion d’un rêve. Seulement vêtu de ses braies de nuit, il va se saisir de sa chemise.


« J’en déduis que le déjeuner n’arrivera pas avant une bonne heure. Toutefois je pensais te prendre en faute plus tôt… »


Dernière édition par Mathan Gël'in le Sam 16 Nov - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Dim 1 Sep - 14:12


Durant bien des jours, des semaines même, Elen n'eut plus de nouvelle du Roi. Elle crut même, pendant un instant, qu'il l'avait oubliée et qu'elle n'était rien de plus qu'un simple souvenir dans son esprit, et que, par conséquent, elle ne reverrait plus jamais mon bien. La jeune demoiselle eut maintes occasions de m'en aller à tout jamais, mais, par choix, elle est restée pour accomplir les devoirs qui lui avaient été assignés, fidèle à son poste.

Puis, au cours d'une nuit plutôt fraîche et remplie de mauvais rêves, on lui demanda de se présenter devant les appartements de Sa Majesté. La servante n'eut le temps que de s'habiller et enfila rapidement ses vêtements. Elle prit aussi une veste afin de se couvrir un peu plus, n'ayant pas eu le temps de s'habiller convenablement. Sur le chemin, Elen profita de la veste pour couvrir son corps et bien mettre ses vêtements tout en se cachant des regards indiscrets. Une fois arrivée à destination, on la fit entrer dans l'antichambre. Comme on l'y avais autorisée, la Reine déchue posa sa veste sur la chauffeuse et tourna la tête juste à temps pour voir le Roi. Humble, elle baissa légèrement les yeux et se mis bien en place, les mains jointes devant elle et la tête droite, fière malgré sa pauvre condition.

Ses joues avaient très légèrement rougies, étant donné que le Roi lui était apparu avec ses braies de nuit, et en la voyant il alla prendre une chemise pour se couvrir un peu plus. La phrase qu'il dit à ce moment donna la sensation à l'ancienne Gardienne d'être mal à l'aise, mais elle resta tout de même sur place, attendant calmement. La nuit allait être longue, et elle comptait répondre aux questions qui lui seraient posées, par choix bien entendu, et toujours dans la mesure où elle s'en laissait le choix. Tout ce qu'elle voulait, c'était récupérer sa bague, et à chaque fois qu'elle était appelée, juste avant de partir, elle se demandait, sans pour autant le dire de haute voix, quand elle pourrait la revoir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Dim 1 Sep - 21:41

La chaleur tremblante des chandelles pâles sur sa peau blanche, une heure avant l’aube…
Mathan la gratifie d’un regard sévère avant de se détourner pour enfiler ses vêtements, affectant un dédain d’autant plus appliqué qu’il n’est que façade. Tous ses efforts échouent à lui faire ignorer la présence de cette femme. L’humilité de ses yeux baissés le contrarie, l’humble majesté de son port de tête l’irrite, mais l’étincelle nitescente qui émane fugacement de son être ne peut la laisser cantonnée dans l’ombre de son indifférence. Pourtant, il se refuse à la chasser, comme on fermerait les yeux sur ce qui nous déplaît. Le roi Supérieur affronte ses ennemis de front, sans leur laisser la moindre marge de manœuvre en faisant l’erreur de les bannir de sa vue. La soie fine de sa chemise bruisse imperceptiblement en épousant les cicatrices de son corps musculeux, alors qu’il consent à jeter de nouveau un œil sur sa frêle silhouette.


« Tu as la langue moins vive que la dernière fois. Te serais-tu assagie, bien que j’en doute fort ? »

Malgré l’ironie de son ton, Mathan ne parvient pas à oublier la façon dont cette servante l’a bravé, lui, le monarque suprême d’Eleris. Aujourd’hui encore lorsqu’il détaille durement la noble ciselure de ses traits, il ne peut s’empêcher de se demander quelle témérité l’a dressée devant lui pour contester la toute puissance de son jugement. Y resonger suffit à lever un remous de colère dans ses entrailles, tandis qu’il ajuste avec fermeté la tunique de cuir rouge sombre repoussé au motif du loup misengrois, la ceinture ouvragée à boucle d’argent où veille la lame au fourreau d’Heleborg. Il aimerait chasser de son cœur la curiosité qu’éveille en lui cette femme si ordinaire, si peu commune, si fragile et si majestueuse à la fois. C’est le dépit qui le pousse à lui donner son ordre condescendant, alors qu’il s’assoit sur l’otomane près du feu, sans la quitter des yeux :

« Puisque tu es là, tu feras mourir la nuit plus vite. Allons, Reine Déchue : divertis ton souverain. Parle-moi de ton peuple de fées des bois, nous n’avons que peu d’ouvrages à leur sujet. »
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Dim 8 Sep - 16:52


La seule raison pour laquelle elle se disait être en cet instant en présence du Roi, c'était son origine plus que rare. Elle est la seule Reine des Gardiennes de Liv qui ait été déchue, et pour cela elle est une perle bien plus précieuse que l'on ne pourrait s'en douter. Et après des années de réflexion sur son passé, elle s'apprêtait à divulguer les plus intimes secret de ce qu'elle fut. Elle se sentait mal de trahir ainsi ses sœurs, mais elle faisait le choix de parler, car le Roi Mathan lui avait fait la promesse de ne rien dévoiler. Elle faisait à peine attention à ses répliques, n'en retenant que le plus important, et se contentait de rester sur place en attendant un ordre. C'est ce que ce doit de faire toute servante qui existe, mais la différence est que la jeune Elen se laisse le luxe d'avoir le choix. Elle pourrait se rebeller, mais elle n'en faisait rien. Comme il le lui était ordonné, elle allait divertir son souverain, parlant de sa famille et de son passé. Elle ouvrit alors les lèvres et, doucement, les mots glissèrent hors de sa gorge.

- Les Gardiennes de Liv sont divisées en cinq famille, chacune représentant un élément. Chaque famille est dirigée par une Reine qui a le devoir de les protéger et de les accueillir. Cette Reine est désignée par la déesse Liv elle-même, et elle l'est jusqu'à sa mort, ou sa déchéance. C'est le seul moment où elle se présente, et le seul où nous avons l'occasion de la voir. Les Gardiennes peuvent naître et mourir sans aucune raison, elles n'ont pas de longévité connue à ce jour. De plus, elles ne peuvent ni vieillir, ni grandir et restent éternellement telle qu'elle le sont le premier jour de leur vie. Elles n'ont pas non plus besoin de nourrir et ne se reproduisent pas, naissant par la nature elle-même, et non par reproduction entre deux personnes d'une même espèces. D'ailleurs, la raison de leur existence est la Nature elle-même. Par leur simple existence, le monde peut vivre et exister. »

L'ancienne Gardienne s'arrêta là, ayant du mal à continuer de parler. Petit à petit, le ton de sa voix diminuait, sans pour autant en devenir inaudible. Aucun autre signe de sa tristesse n'avait pu s'échapper, à part une infime lueur dans ses yeux. Elle décida de s'arrêter un instant de parler, regardant calmement ses mains et se laissant le temps de ce calmer. Son nombril manquant lui rappelait chaque jour sa différence, et en parler était difficile à son regard. Puis, une fois son calme retrouvé, elle releva la tête, fière d'être ce qu'elle est, et regarda le Roi, sans pour autant aller jusqu'à le fixer dans les yeux avant de reprendre la parole.

- Que voulez-vous savoir d'autre ? »

Elle n'avait pas l'intention de répondre à toutes les questions qui puissent lui être posées, mais le sujet était trop vague pour qu'elle puisse ainsi en parler. Elle choisissait donc de le laisser diriger la conversation, afin qu'elle sache vers où aller et assouvir sa curiosité.

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Dim 8 Sep - 20:55

Toujours cette majestueuse modestie pour embellir ses traits, imperceptible et fluctuante comme le chatoiement des étoiles…
Nonchalamment installé sur le velours de l’ottomane parmi les coussins de brocard, Mathan ne cesse pas un instant de faire peser sur elle son regard d’acier, cherchant rageusement le moindre signe de soumission. Et il sent la frustration gronder dans tous ses membres en constatant que malgré son allure humble et docile, il reste en elle cette étincelle de noblesse qui lui donne cette insupportable audace. L’affront de choisir de lui obéir, de se permettre un choix où ne devrait se trouver que l’abnégation. La colère larvée qui couve en lui est presque perceptible alors qu’il l’écoute pourtant avec attention, sans l’interrompre.


“De quelle famille étais-tu issue, toi ? Quelles sont les autres ?”
Et pendant longtemps, malgré la tension de l’un et la sérénité de l’autre, la conversation se déroule au rythme des questions et des réponses. Le roi Supérieur a beau s’efforcer de la mépriser et de la traiter comme la vulgaire servante qu’elle est, il ne peut empêcher la curiosité et un certain intérêt de lui dicter la question suivante. Et ce n’est qu’aux premières lueurs de l’aube que le silence vient planer quelques instants entre les deux regards. Sans mot dire et sans relâche, Mathan détaille la finesse de son visage, essayant d’y scruter émotion ou pensée. C’est cette envie de savoir ce qui se cache derrière ces traits de porcelaine qui lui fait lâcher à voix basse, avec un dédain emprunt de défi :

“Votre soi-disant déesse s’est montrée encore plus perfide avec les tiennes. Vous priver de mâles de votre race, et vous laisser tous les autres à portée. Quelle meilleure façon de vous donner le goût de l’interdit ?”
Ensuite seulement, il détourne le regard vers les braises mourantes du feu, dont la lueur tremblotante est secondée par les premiers feux de l’aurore qui jettent leurs oriflammes sur les toits de la ville. Il répugne d’avoir à évoquer cette maudite Liv, mais il lui est peut-être plus difficile encore de l’entendre lui raconter tout cela, avec ce qui ressemble beaucoup trop à de la nostalgie dans sa voix.

“Tout cela te manque-t-il ?”
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Ven 20 Sep - 19:41


La Reine déchue restait digne malgré sa pauvre condition, et droite devant un Roi qui lui donnait l'impression de chercher à être plus grand qu'il ne l'est. Un Seigneur indigne, d'après la jeune servante, de ses loyaux sujets. Il devrait ce montrer plus à l'écoute de son peuple et moins froid, moins brutal. Elen se contentait donc de répondre calmement aux questions qui lui étaient posées sans bouger. De quelle famille était-elle issue ? Une question douloureuse, mais elle ne laissa rien paraître et répondit calmement à la question, citant les autres familles existantes.

La conversation passait calmement, sans coups ni cris, et c'était une bonne chose pour l'ancienne Gardienne qui ne rêvait que de paix. Le soleil commença doucement à ce montrer, et tout était toujours aussi calme. Elle sentait peser sur elle le regard du Roi, mais gardait les yeux baissés, préférant rester ainsi, se donnant un air humble par pur choix.

Elle ne répondit pas à la question qui abordait l'interdit qu'elle avait bravée malgré elle, car il n'y avait pas de réponse possible. La jeune Supérieure restait donc sur place, attendant patiemment la prochaine question qui ne tarda pas à arriver. Cependant, cette question lui sembla trop personnelle et trop blessante. Il ne s'agissait plus de répondre à ses questions sur les Gardiennes, mais d'exprimer un avis personnel, ce qui n'avait pas été conclu. Blessée dans son orgueil et refusant de répondre à une telle question, la Reine déchue leva calmement son regard vers son Roi et, pour la première fois, osa croiser son regard. Avec la notoriété et les informations acquis auprès de ceux de son rang, la servante avait de quoi lui répondre. Elle s'exprima donc à son tour, sans s'énerver, en posant une simple question :

- Et vous, votre famille vous manque-t-elle ? »

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Ven 20 Sep - 20:40

Cette étincelle bleue sous ses cils baissés, jetant son ardeur sur sa peau ensoleillée…
Mathan ignore à quelle réponse il s’attendait. Toutes ces choses merveilleuses et impensables dont elle vient de lui parler ne peuvent pas lui être indifférentes. Même lui ne peut se cacher qu’aussi belle soit-elle, Misengris ne pourrait rivaliser avec cette magie qui vivrait dans les bois et les rivières de Kirigan, de tout Eleris. Cela le frustre tellement de devoir l’avouer qu’il sent déjà la colère vrombir dans son sang en devinant ce qu’il pense être sa réponse. Mais lorsqu’elle relève vers lui son regard azuréen, soudain fier à l’égal d’une reine offensée, les mots qui tombent de sa bouche parfaite le clouent de surprise au velours de l’ottomane. La stupéfaction l’étreint dans sa gangue de silence. Comment ose-t-elle ?


« Petite insolente…Et que feras-tu si je te le dis ? »
Avec une lenteur terrifiante, la rage contracte chacun de ses muscles et enflamme son regard comme un ciel de tempête. Une famille… un père distant et insensible, une mère délaissée, une sœur qu’il adorait plus que tout enfuie dans la mort pour l’amour d’un autre, et Argan. Il n’y a là rien qui ressemble à une famille. Le roi Supérieur en est dépourvu, et cette impertinente a osé le lui rappeler de la plus cuisante des façons. Les mains frissonnantes de fureur, il se lève posément.

« Ils sont bien bêtes, ceux qui t’ont parlé de moi. Tu espères que je vais t’entretenir de mes royaux parents ? De ma sœur ? De mon enfance ? Mais à quoi cela t’avanceras ? Que sauras-tu de moi alors ? Serais-je autre chose que ton Roi après cela ?! »
En deux pas furibonds, Mathan est sur elle. Sa main attrape sans tendresse le poignet gracile de la jeune femme et l’enserre impitoyablement dans une étreinte d’acier. Sa colère résonne dans tous ses membres et déforme ses traits alors qu’il élève la voix pour la première fois depuis longtemps.

« Ne te méprends pas, femme ! Tu n’es plus dans la forêt sur ton trône de rosée, et tu ne pourras jamais y retourner ! Ici, tu vis sous ma loi, je peux te condamner d’un claquement de doigt. Rien ne pourra changer cela désormais. Alors n’agis pas comme si tu pouvais m’atteindre ! »
Oh, comme il serait facile de la briser… Mais non. Avec rudesse, il la repousse dans le fauteuil derrière elle, et la foudroie de son regard bouillonnant. Le souffle encore court de son accès de rage, Mathan s’efforce de retrouver son calme malgré l’effort considérable que cela lui demande. Les nerfs d’acier et le cœur de glace qu’il a du se forger pour oublier qu’il est a jamais prisonnier de son trône de solitude.

« Va-t-en. »


Dernière édition par Mathan Gël'in le Lun 23 Sep - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Sam 21 Sep - 19:18


Elen avait touché un point faible, et cela n'était que trop visible. Il s'énervait brusquement, voulait frapper sa servante, mais n'en fit rien. La jeune femme fut tout d'abord effrayée par son comportement, il ne la terrifiait que trop, mais après une petite réflexion, elle parvint à se calmer et regarda calmement son Roi qui tentait de reprendre son calme. Lorsqu'il lui demanda de s'en aller, elle ne put se retenir de lui sourire légèrement. Elle ne pouvait lui en vouloir de s'être ainsi énervée, et elle était heureuse de voir en ce Seigneur aigri une étincelle encore vivante de sentiments positifs qu'il semblait pourtant si assidu à cacher. Après avoir légèrement incliné la tête, elle sortit de l'antichambre afin de laisser Mathan en paix et retourna bien vite à ses occupations.

Le temps coula lentement sans qu'elle ne vit parler du Roi. Ce fut tout d'abord des Lums, puis des Delums, jusqu'à être des Cyclums. Elle ne parvenait à l'oublier, et voulait continuer à l'aider. Mais sans pouvoir le voir ni lui parler, c'était pour elle une chose bien difficile. Puis un beau jour, alors qu'elle traversait les jardins royaux pour aller continuer ses tâches ménagères, elle croisa le Seigneur du palais. Après un tournant d'un arbre, ni l'un ni l'autre ne c'étaient vus, et ils avaient faillit se cogner s'ils ne c'étaient pas arrêtés à temps.

Immédiatement, l'ancienne Reine recula d'un pas afin de lui laisser de l'espace et ce contenta de baisser la tête, humble et silencieuse. Elle ne faisait plus attention à ce qui c'était produit par le passé, et maintenant ils se retrouvaient tous les deux à l'endroit de leur rencontre et n'attendait qu'une chose : que vienne la suite pour qu'enfin ce silence insoutenable trouve une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Lun 23 Sep - 14:21

Au milieu de l’élan de fureur contenue, l’éclaircie soudaine d’une sensation oubliée…
A son mouvement de violence, la vague de terreur qui fait trembler son regard et étrangle son souffle au seuil sa bouche entrouverte lui inspire la sombre satisfaction de la voir enfin à sa place. C’est ainsi qu’une domestique doit regarder son maître. Mais bien vite, sans qu’il ne sache pourquoi se mêle un autre sentiment à ce cruel triomphe. Impossible de savoir pour quelle raison cette peur légitime lui devient soudain odieuse mais alors qu’il l’a repoussé loin de lui, elle alimente toujours sa colère. Sa vue lui devient intolérable et c'est sans remord qu'il l'a chasse sèchement. Pourtant, lorsqu’il surprend le sourire qui éclaire son visage d’albâtre, il lui devient impossible de s’en détacher, tant cela lui est incompréhensible. Pourquoi une telle réaction, alors que sa frayeur était explicite ? Cela ne peut être sincère, ne peut être tout court. Mais c’est pourtant bien un sourire qui étire gracieusement ses lèvres luisantes des premières lueurs de l’aube et un sentiment indéchiffrable dans son regard d’azur qui soulève en son cœur un écho lointain, bref et incandescent qui disparait aussitôt. Et longtemps après qu’elle se soit retirée en le saluant humblement, Mathan ne cesse de lutter avec ce fantôme qu’elle lui a laissé, la sensation inquiétante et dangereuse d’un espoir douloureux, lancinant, oublié…

Il s’affronte lui-même durant presque deux Cyclums, durant lesquels il se refuse à la revoir et songe même à la faire renvoyer. Une part de lui refuse de se souvenir, l’autre ne peut effacer l’image de ce sourire furtif et pur, presque tendre sur ce visage lumineux. Les affaires du royaume le distraient suffisamment pour qu’il n’y pense pas nuit et jour mais son empreinte n’en reste pas moins ancrée dans sa mémoire, sans qu’il ne parvienne à oublier ce détail somme toute insignifiant. Il en vient même à concevoir de la rancœur envers elle pour ce geste qui le trouble tant, le jette dans le piège mouvant et incertain de ce qu’il ne contrôle pas. C’est peut-être pour cela que lorsqu’il la revoit au détour d’un arbre dans les jardins, un soir doux aux nuages embrasés, après le réflexe de surprise qui lui a fait à demi tirer son espadon, il le remet au fourreau en un claquement sec et une parole amère.


« Toi encore, la peste t’emporte… »
Il la considère quelques instants avec dureté. Frêle et simple dans ses pauvres atours de servitude, l’éclat de son teint laiteux se pare des premiers flamboyants du couchant et l’aura diaphane qui la nimbe ne lui inspire que méfiance. Un instinct farouche lui souffle de fuir tant il redoute que ne reparaisse cette ombre ancienne au creux de ses souvenirs, mais il ne bouge pas. Le roi de Misengris ne fuit pas, et certainement pas devant une fille de rien.

« Tu as bien du courage pour demeurer ainsi sans trembler devant moi. Après l’affront que tu m’as fait l’autre jour, il s’en serait fallu de peu pour que ta vie s’achève sans même que tu n’en ais conscience. Mais il y a quelque chose en toi qui ne craint pas la mort, et cela me courrouce au plus haut point… »
Personne encore dans cette partie des jardins. Mathan met toujours un point d’honneur à éviter les allées trop fréquentées par ses courtisans. C’est pourquoi il se permet de lui adresser la parole ce jour, malgré les émotions contradictoires et sombres que lui cause ce face à face.

« Que fais-tu ici alors que tu as bien réussi à m’éviter jusque là ? »
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Jeu 26 Sep - 18:59



Elen restait tête basse face aux propos de son Roi, et ne disait rien. Elle écoutait, analysait, et réfléchissait. C'était à peine si elle faisait attention à ce qu'il disait, elle ne faisait que l'écouter d'une oreille. Ce que son Seigneur lui disait aurait dû la blesser, mais elle se contentait de penser qu'il ne fait que se défouler, et qu'ils n'ont aucune importance. Elle s'immunisait doucement face à lui et s'adaptait tranquillement, avec tout le calme possible, tandis que le souverain s'énervait sur elle. La jeune fille n'avait pas l'intention de s'énerver elle aussi, car cela laisserait à son Roi une raison de devenir toujours plus en colère, elle laissait donc doucement glisser les mots.

Mais il fallait bien qu'elle réponde à sa question, et le fait de revoir son Roi, après les événements qui c'étaient produits, lui donnait le courage de lui faire face. Après tout, il pourrait très bien lui trancher la gorge, la renvoyer ou encore faire en sorte que sa vie devienne un véritable enfer, elle s'en moquait. Elle leva donc le regard vers le visage de Mathan, s'arrêtant au niveau du nez, et lui parla avec calme et sérénité, n'ayant pas l'intention de lui parler mal comme lui le faisait.

- Je ne vous ai pas évité, et j'allais faire ce pourquoi je suis là : le ménage. »

C'était la pure est stricte vérité, sans détour ni censure. Ensuite, elle attendait patiemment la réponse qui devait venir, ce demandant s'il allait encore s'énerver.

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Jeu 26 Sep - 21:41

Autant d’éclats d’ombre et de lumière frissonnant sur sa peau qu’en dépose le soleil, bruissant à travers les feuilles…
Mathan la fixe sans mots dire quelques instants. Ce jour encore elle garde docilement le visage baissé, sans que cette déférence ne masque sa noblesse tandis qu’elle attend son bon vouloir. Le roi Supérieur sent la colère semer de lestes vibrations dans ses veines tandis qu’il traque dans sa gracile pâleur les reflets opalins de ce qui fut sa splendeur jadis. Cela fait pourtant plusieurs Cyclums depuis leur dernière entrevue mais il lui semblerait presque que son dépit ne fait que croître, comme les braises sous la cendre ne font que dormir et sont ravivées au premier soupir de vent. Ce souffle de solennelle modestie qui lui imposerait presque de voir en elle ce qu’elle n’est plus. Or cela, Mathan ne peut le souffrir. C’est la raison du courroux dont il ne cesse de l’accabler, et qui paraît glisser sur elle comme la pluie sur le verre. Lorsqu’elle relève légèrement la tête pour lui répondre humblement, prenant garde à ne pas heurter son regard, un ricanement sec sonne derrière ses lèvres serrées :


« Oui, c’est ce pourquoi tu es là. Et cette position ne justifie en rien ton impudence. Regarde-moi. »
Assez de fausse modestie, puisqu’elle entend le braver. Le roi Supérieur hausse impérieusement le menton lorsque la ciselure gracieuse de son visage nivéen s’offre à nouveau à son regard métallique. La pâle ombre nitescente sur le velours de sa peau le courrouce encore alors qu’il se souvient malgré lui de son sourire. Toujours cette sensation de souvenir perdu, qui semble se faire plus précise à l’ourlet de ses lèvres.

« As-tu conscience que si je suis mécontent de toi, jamais tu ne reverras ce que je t’ai pris ? Je n’en suis pas certain. »
Mathan, lui, n’a pas oublié la bague merveilleuse au métal ruisselant qu’il conserve cachée là où nul autre que lui ne peut l’atteindre. Dès les premiers jours, son éclat l’insupportait et il ne pouvait contempler ses infimes volutes sans résister à l’envie de la jeter. Lui-même ignore pourquoi il l’a gardée, si ce n’est peut-être pour parvenir un jour à faire plier cette domestique qui s’oppose sans le savoir à sa toute-puissance. Sa voix est basse et nette, sans que la menace s’y fasse clairement sentir malgré le poids qu’elle jette dans l’atmosphère autour d’eux.

« T’imagine-tu que si tu continues à me défier, je te traiterai selon le rang qui fut le tien ? Ne te berce pas de tels espoirs. Ce qui est mort ne saurait revenir, il en va ainsi du passé comme des hommes… »
Comme de ceux qui nous étaient chers et de ceux que nous avons détesté. La douleur en son cœur est fermement enclose mais elle parvient ici à marquer ses paroles de son sceau d’amertume…
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Mar 8 Oct - 13:27


Regardant son Roi comme il le lui avait demandé, restant tout de même humble devant son menton levé, Elen écoutait ses mots avec attention. Il lui semblait bien que jamais elle ne pourrait revoir sa bague, mais elle avait refusé d'affronter cette vérité, et il était temps maintenant de faire face. Les mots de son seigneur étaient durs, plus dur encore que d'habitude, mais elle avait l'impression que derrière ses dires ce cachait la douleur de cet homme. Durant un petit instant, la jeune femme ferma doucement les yeux afin de mieux supporter tout cela. Elle avait le sentiment qu'il s'en prenait aux gens de la sorte uniquement pour ce venger de ce qui lui est arrivé. Il se défoulait tout simplement sur son entourage pour atténuer sa propre colère, l'éclatant sur les autres, comme s'il espérait que tous souffrent autant qu'il a souffert.

Pour l'ancienne Gardienne, ce n'était que le signe de la douleur qu'il cherchait à dissimuler. Elle aurait préféré qu'il l'exprime autrement, sans violence envers les autres et sans faire de mal, mais chaque personne montre sa souffrance d'une manière qu'il lui est propre. Néanmoins, ce n'était pas pour elle une bonne raison de s'en prendre ainsi à des êtres qui ne lui ont rien fait. La Reine déchue ne cherchait qu'à l'aider, et elle s'attendait à ce que ce soit dur, mais pas à ce qu'il rejette la main qu'elle lui tendait.

Alors, toujours avec calme et modestie, elle croisa le regard de son Roi. La dernière fois qu'elle l'avait fait, elle avait affiché un sourire, mais là elle avait simplement l'intention de lui montrer qu'il n'est pas tout puissant, que malgré sa haute place il reste une personne comme les autres, mais sans lui donner une véritable raison d'en finir avec elle une bonne fois pour toute.

- Le rang que j'avais ne demandait aucun traitement de faveur, contrairement à ce que vous semblez croire. »

Pour aider convenablement, il faut déjà survivre, et rester en ce monde. Car une fois mort, il n'est pas possible de venir en aides aux vivants, à moins de devenir un Gabriel. Elen se fixait donc des limites à ne pas dépasser, tout en cherchant à ne pas se laisser faire et montrer à ce seigneur que la violence n'est pas la meilleure réponse. Elle pencha légèrement la tête sur le côté, continuant de le fixer dans les yeux, et reprit calmement la parole.

- M'en voulez pour ce que je fus, ou en voulez-vous à tout le monde ? »

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Mar 8 Oct - 19:12

Ces yeux immobiles au regard vibrant, qui semblent le percer à jour malgré leur tendre couleur…
Lorsqu’elle relève enfin ses prunelles azurines vers les siennes, Mathan entend la considérer comme un adversaire qui le brave et mérite punition. Le masque de pierre qui enclos son visage se fait plus dur encore en regard de la grâce de ses traits lactescents, l’empreinte céleste et diffuse qui illumine ses yeux. Il guette de toute sa férocité cette aura si délicate qui semble présente dans le moindre battement de ses cils, comme pour la percer à jour. Et malgré la tempête que fait lever en lui sa noblesse si pure à force d’être déchue, il lui semble tirer de ce face à face la satisfaction d’affronter enfin son ennemi lorsqu’elle lui répond avec un calme et un aplomb digne d’éloges. C’est peut-être cela qui lui arrache un infime sourire lorsqu’il rétorque immédiatement :


« Et bien sache qu’ici, c’est ce qu’exige le rang que j’occupe. »
Sa voix sans appel creuse l’abîme qui devrait les séparer. Cela imprime à son cœur un élan de fureur contenue qui se débat un instant dans les dédales de son corps sans parvenir à s’échapper, mais qu’importe. Les choses sont ainsi. Le roi Supérieur ne peut qu’être seul au-dessus des autres et il y a déjà bien longtemps qu’il connait toute l’amertume de sa grandeur. Cependant, une fois encore, la jeune femme tente sans même y penser de franchir cette infinie distance, penchant la tête et posant sa question de toute la lumière de ses yeux, sondant son âme. Mathan dissimule sa surprise et son regard heurte un instant la courbe gracile de la gorge blanche, imperceptiblement offerte sous l’inclination du visage. De quel droit demande-t-elle cela ? Qu’est-ce qui peut bien pousser cette Reine sans couronne, sans autre royaume que celui de ses souvenirs à agir de la sorte, avec la majesté de ceux qui n’ont rien d’autre que leur vie et en font le plus précieux des palais ? Il ne peut le deviner, mais pour une fois, sa hardiesse l’amuse. Il a toujours apprécié les adversaires courageux.

« Cela fait quelques temps déjà que je me le demande. Cette façon que tu as de me défier sans y paraître et toutes ces questions traîtresses que tu poses me hérissent, mais les flatteurs hypocrites dont je dois supporter la compagnie à longueur de temps me soulèvent le cœur. Quel serait selon toi le statut le moins méprisable ? »
Une question dangereuse sans doute, mais Mathan se surprend à être curieux de sa réponse. Comme si une conversation avec une servante indocile pouvait soudain se révéler un duel plus que piquant…
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Dim 20 Oct - 13:51


Le Roi semblait toujours plus dur avec la malheureuse femme, mais Elen se contentait de réfléchir à ses propos, s'efforçant de rester calme malgré les mots difficiles qu'elle avait entendu il y a peu de temps. Elle avait envie de partir, de s'enfuir à tout jamais, mais n'y laissait rien paraître et restait sur place, digne et fière. Fuir est une solution de lâche, et elle n'avait pas l'intention de faire croire que c'est ce qu'elle est. La Reine déchue désirait laisser en ce monde une belle image d'elle, et pour cela elle devait rester calme.

Les phrases que le Roi lui dit lui restèrent un moment en tête. Ici, le Seigneur était au dessus de tout, pouvant tout ce permettre, alors que chez les Gardiennes, c'était plutôt l'inverse. C'était comme cela que le voyait Elen, et elle avait encore du mal avec la hiérarchie de la ville où elle avait élu domicile. Mais ce qui la fit un peu plus réfléchir, c'était la question. La réponse lui semblait évidente, mais elle craignait de trop rapporter les choses à elle dans la simple phrase qu'elle devait en répondre. Devant cependant faire attention à ne pas trop faire peser le silence, l'ancienne Gardienne continua de fixer son Seigneur, puis un infime sourire se dessina sur son visage, son regard s'illuminant par cela, puis dit la réponse tant attendue :

- Sans aucun doute, le statut le moins méprisable est celui que j'ai. Il vaut toujours mieux dire la vérité à autrui, même si elle est parfois dure, plutôt que mentir pour plaire. »

C'était ce qu'elle pensait, tout simplement. Elle avait beau irrité son Roi, il lui importait plus que tout de ne jamais mentir et de toujours faire preuve d'honnêteté. Et puis, elle ne désirait pas vivre en mentant et préférait nettement mourir en ne faisant que dire la vérité, car sinon ce serait pour elle un bien trop lourd fardeau.

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Mer 23 Oct - 8:26

L’émoi malheureux d’un oiseau blessé, visible une seconde dans la lumière vacillante de ses yeux…
Mathan la contemple sans que rien ne semble pouvoir briser la dureté de granit de son visage. Il a porté le coup, amer et rude, en parfaite connaissance de cause. Qu’importe ses souffrances, cette fille doit comprendre où est sa place et s’y tenir sans plus jamais en dévier, tant qu’elle prétend vivre dans son ombre. C’est ce qu’il ne cesse de se répéter, martelant cette résolution contre la muraille de son cœur avec cette même inclémence luisant dans son regard alors qu’il la voit combattre la fuite. Et pourtant, le courage insoupçonné de la jeune femme ne cesse de l’intriguer. Où puise-t-elle une telle résolution ? Quelle est la source de ce courage qui lui fait accepter l’éventualité de la mort avec une telle sérénité alors que lui-même n’a pu l’affronter en face que dans le feu et l’ardeur du combat ? Mais ce qu’il voudrait savoir, ce dont il veut rageusement percer le secret, c’est la raison de ce sourire. Pourquoi cette ombre de douceur sur ses lèvres de corail semble-t-elle embraser délicatement la blancheur de son visage ? Pour se défendre face à cette lumière soudaine, le roi Supérieur sourit lui aussi, de ce rictus cruel qui durcit son visage. Du moins le voudrait-il, mais il ne parvient pas à le faire aussi méprisant qu’il le souhaiterait.


« De toutes les vertus supérieures, celle qui différencie le vrai chevalier du courtisan ridicule est sans conteste l’honneur. C’est l’honneur qui sépare le courageux et le lâche, le fidèle et le traître, le sincère et le menteur. Il est assez ironique de constater que tu en possèdes plus que la plupart des noblaillons qui sont sensés me servir. »
Et curieusement, alors que pour la première fois il reconnait sa qualité, la frustration rageuse qu’il éprouve à son endroit s’estompe quelque peu. Comme s’il venait de ce fait d’accepter de la laisser venir, infimement, à la hauteur de ses yeux et de la regarder telle qu’elle est. Mais cela ne dure que poignée de seconde à peine. Bientôt, d’un geste sec, il la congédie et ses traits se referment sur leur âpreté alors qu’il se détourne d’elle et reprend sa marche solitaire dans les jardins…

« J’attends cependant de voir jusqu’à quel point tu pourras le concilier avec ton obéissance. »
Et ce n’est que bien plus tard, alors que plus de trois cyclums déjà se sont écoulés dans leur morne ressemblance, que le hasard les réunit à nouveau au détour d’une nuit. Une nuit perfide où son vieux cauchemar étrangle de nouveau son sommeil et le redresse en sursaut parmi les draps défaits. Comme à chaque fois, il lui faut plusieurs secondes pour reconnaître sa chambre, mais il lui en faut plus encore pour comprendre d’où lui vient cette douleur lancinante à l’épaule droite. Ce n’est que lorsqu’il touche les bandages qui l’enveloppent que la blessure infligée la veille par ce lorde-gien dans les plaines désolées lui revient en mémoire. Mathan grimace en se relevant pour quitter sa chambre à coucher. Quelle disgrâce… Pourvu que personne ne le voit dans un tel état de faiblesse…
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Mar 12 Nov - 13:23


Durant leur discussion, la jeune femme avait cru voir le visage de son Roi s'adoucir pendant un court moment. Elle aurait pu croire que ce n'était qu'un effet de son esprit, mais elle décida de s'y accrocher afin de parvenir à l'aider. De plus, le compliment qu'il lui avait fait était resté dans ses pensées. Elle ne parvenait à s'en défaire, se demandant ce qu'il ce passait dans la tête de ce Seigneur aigri. L'ancienne Gardienne avait envie de plus le connaître, il attisait sa curiosité sans même le chercher.

Avec le temps, la douleur des mots était restée. Elle voulait retrouver son précieux bijou, mais ne c'était pas attendue à entendre son devenir avec autant de dureté. Mais quand elle le vit, alors que le soleil les avait laissés depuis longtemps pour les abandonner à la douceur nocturne, sa tristesse et sa douleur disparurent. Il semblait ne pas aller bien, et la nature de la Reine déchue la poussa à s'inquiéter pour ce Roi qui avait été si dur envers elle.

Elen hésita un moment. Devait-elle aller vers lui afin de l'aider, le soutenir, et risquer de ce faire brusquement repousser, ou devait-elle faire demi-tour et s'en aller loin de lui ? La jeune servante ne mit pas longtemps à ce décider et avança vers son Seigneur qui ne semblait pas l'avoir remarquée. Malgré sa tenue légère, ne portant qu'une robe de nuit, elle prit son courage à deux mains et ne s'arrêta pas. Elle aussi avait été réveillée en pleine nuit et avait voulu prendre un moment l'air sans réfléchir, juste histoire de sortir, alors peut-être pourrait-elle l'aider. Avec un air sincère d’inquiétude sur son visage, regardant celui du Roi Mathan, elle posa doucement sa main sur celle de ce Supérieur afin de signaler sa présence sans le faire sursauter, et dit quelques mots pleins de douceur :

- Vous devriez aller vous reposer, vous n'avez pas l'air bien. »

À cet instant, pour la jeune femme, il n'existait plus leurs rangs entre eux. Elle n'était plus la servante et lui son Roi. Ils étaient deux Supérieurs, tout deux se promenant dans la noirceur de la nuit, éclairés par quelques torches et écartés des regards indiscrets des gardes.

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Ven 15 Nov - 13:30

La légèreté de plume d’une main délicate, dont la tendre attention lui glace soudain le cœur…
Mathan ne l’a pas entendu arriver, une fois de plus. Tout au plus une intuition trop diffuse pour être palpable a-t-elle remué discrètement dans les vagues de son esprits tourmenté avant qu’elle n’apparaisse mais il est à nouveau pris par surprise par cette servante de rien, qui se permet de le toucher avec une douceur qui défie toute la hardiesse dont elle a pu faire preuve jusqu’alors. La candeur altière de ses doigts si fins sur ses phalanges serrées, l’incurvation fragile et blanche de son poignet contre l’ébène de sa peau jette une chape de glace dans son sang et son esprit. A peine un regard vers elle – la lumière nocturne de ses yeux d’océan – et il la repousse aussitôt, dans un mouvement emprunt d’alarme tout autant que de colère.


« Je n’ai que faire de tes conseils, femme ! »
Non, le souverain de Misengris ne peut se montrer faible envers qui que ce soit, pas même cette maudite servante à l’éclat si pur qui arrime ses pensées chaque fois qu’il a le malheur d’y resonger. Plus que jamais, alors qu’il se débat encore pour repousser les fantômes de son sommeil, il ne veut risquer de perdre le masque de roi d’acier forgé à même ses traits, son cœur et son âme. Face à elle, plus que face à quiconque, il doit se montrer inflexible, dur, plus féroce qu’il ne l’est pour qu’on ne puisse pas le penser autrement. Mais son geste d’orgueil irascible réveille sournoisement la douleur de sa blessure. Sous le bandage, la plaie infligée par le Fils de Dieu mord sa chair malmenée et lui arrache une grimace de souffrance avant qu’il ait le temps de se détourner. Lorsqu’ensuite il lui a tourné le dos et qu’il garde en sa main son épaule blessée comme pour en contenir la cruelle pulsation, il sent tourbillonner dans son cœur les lambeaux griffant de la rage.

« Pourquoi faut-il toujours que tu apparaisses dans de tels moments ? »
Des moments de perdition et de doute, où la solitude enlace ses pensées dans les voiles traîtres de son amertume, déjà maintes et maintes fois ressassée. Des instants rares, maudits entre tous, où les violentes rancœurs et les sentiments lacérés qui bouillonnent en lui se font trop intenses pour qu’il puisse lutter contre eux et demeurer ce qu’il a mis tant de siècles à devenir. Le roi inflexible et impitoyable d’un peuple de statues immuables, seul au faîte de sa gloire et de son dépit…
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Ven 15 Nov - 16:53


Comme toujours, le Roi faisait preuve de violence. Mais cette fois-ci, Elen n'avait pas l'intention de baisser la tête. Elle continuer de regarder son Seigneur, bien calme. Lorsqu'il grimaça de douleur, la jeune fille ne put s'empêcher de ressentir de l'inquiétude envers lui malgré sa réaction envers elle. Cependant, elle savait qu'elle ne pouvait l'aider tant qu'il ne continuait pas à s'énerver. Et plus il s'énerverait, plus il aurait mal. Cette fois-ci, c'était à lui de choisir : soit il l'a laisse faire, soit sa douleur devient toujours plus vive. Il faudra bien qu'il l'écoute à un moment donné, il ne pouvait pas sans cesse la repousser dans ses élans de gentillesse à son égard.

Mais toutes les phrases qu'il avait dit commençait à peser sur son cœur, et elle se sentit blessée dans son orgueil. Elle resta cependant calme, impassible. L'ancienne Gardienne n'avait pas l'intention de laisser la colère prendre le dessus, elle avait bien l'intention de rester ce qu'elle est. Ce fut donc avec toujours le même calme qu'elle fixa son Seigneur dans les yeux et parla.

- Et vous, pourquoi êtes vous toujours mauvais envers ceux qui cherchent à vous aider ? Si vous n'aviez pas besoin d'aide, vous n'auriez ni garde, ni servante, pas même de peuple,. Vous n'auriez personne. »

Elle marqua une pause, laissant ses mots rester dans l'esprit du Roi Mathan. Elle était au même niveau que lui. Ils étaient tout deux des êtes fait de chair et de sang, ils étaient au même niveau, sur un pied d'égalité malgré leurs rangs de différence.. Ne laissant toujours aucune place à la colère, elle reprit la parole après quelques secondes sans avoir dit un seul mot.

- Vous avez besoin de tout ses gens qui vous entourent, apprenez à l'accepter. »

Maintenant, il lui fallait assumer son acte, et elle n'avait pas peur. Ne craignant pas la mort, elle ne craignait pas ce Roi qui règne par la terreur. Elle lui faisait donc face, droite et plus fière que jamais, attendant la réponse, sans doute cinglante, de cet homme au cœur de pierre. Et puis, s'en aller maintenant n'aiderait sans doute pas le Roi à aller mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Ven 15 Nov - 20:58

Un calme olympien sur ses traits, et dans l’arc gracieux de ses sourcils, une ombre d’inquiétude…
Demeurer fort et glacial pour que jamais on ne l’atteigne, pour que jamais le moindre soupçon de faiblesse ne puisse peser sur ses larges épaules. Pour qu’à jamais il soit le Roi, le seul qui soit… un lointain serment fait à lui-même dans les obscures méandres de son cœur tumultueux, qui semble colosse aux pieds d’argile face à cette frêle jeune femme. Elle qui s’est déjà approché si près, plus près que quiconque sans qu’il ne s’en aperçoive. Cela le met dans une rage folle qu’elle soit là, à le voir en proie à la douleur d’une blessure et aux affres d’un cauchemar. Plus que tout il aimerait qu’elle disparaisse et qu’elle le laisse seul avec ses tourments, son maque de pierre et ses souvenirs houleux. Ainsi, tout serait voué à ne jamais changer et ses certitudes fossilisées perdureraient, encore, jusqu’à ce que la mort le prenne…

Ainsi pense-t-il jusqu’à ce que sa voix s’élève dans le silence, douce, claire et incisive comme si le métal d’une dague s’était paré de soie. Mathan se retourne à demi vers elle. Encore et toujours cette insolence qui le rend d’autant plus fou qu’il commence à en avoir l’habitude. Il ne parvient même plus à se demander où elle puise le courage de l’affronter ainsi. Droite, mince, fragile et sereine, elle le regarde dans les yeux et laisse ses mots résonner sans fin dans son esprit. Le roi Supérieur lui rend son regard un long moment, sans que le silence de la pièce ne vibre d’autre chose que de la tension confuse semée par ses paroles, mais bientôt ce n’est que son sourire dur et amer qui répond à ses mots :


« Tu te trompes, Reine déchue. Cet amas de cloportes serviles ne m’est rien, pas plus que ceux qui me haïssent et me voudraient voir mort. Ce sont eux qui ont besoin de moi pour les guider, se vanter, flatter leur intérêts ou simplement comme responsable à tous leurs malheurs. »
Ce fardeau de roi qui est sien et le sera jusqu’à la fin, lourd de tous les malheurs que cette couronne a pour lui signifié. Le métal de ses yeux cède de sa dureté à une ombre fluctuante de tristesse. Il se détourne du visage opalin de la jeune femme. Son épaule le lance mais la plaie de son cœur est plus vive, plus sourde, plus profonde que cette simple chair déchirée. Sa voix se fait sombre, grondante de regrets, et prend toute sa gorge et ses poumons comme une chape de velours douloureuse :

« Les seules personnes que je désirais à mes côtés… ce sont celles-là qui n’avaient pas besoin de moi. »
Sur sa main serrée, le fantôme du contact chaleureux des doigts de la jeune femme vient danser sur sa peau, rendu plus doux et plus cruel encore par son absence.
Revenir en haut Aller en bas
Elen Fildacelial
Colombe noire
avatar

Localisation : Au château de Misengris pour servir mon Roi
Messages : 95

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Ven 15 Nov - 21:24


Le Roi semblait enfin s'ouvrir, mais pas assez au regard d'Elen pour qu'elle puisse l'aider. Puisqu'il pensait tant pouvoir se débrouiller seul, alors elle le laisserait. Il se débrouillera et n'aura pas besoin de son aide. De son côté, elle ne fera plus que travailler pour lui, mais s'arrangera pour ne plus exister à son regard. Il suffira de changer de chambre, changer ses habitudes, les endroits qu'elle nettoie d'habitude, ne jamais se laisser aller dans la monotonie, et s'arranger pour éviter de le croiser. Il faudra juste faire bien attention.

En guise d'au revoir, elle s'inclina légèrement devant son Seigneur, restant digne, et se redressa calmement avant de parler à nouveau.

- Puisque vous n'avez besoin de personne, alors nous n'avons plus besoin de nous voir. »

Sur ses quelques mots, elle fit demi-tour et repartit tandis que le soleil se levait doucement, comme à chaque moments où ils se sont quittés. Cette fois-ci était peut-être la dernière, ou peut-être pas...

Revenir en haut Aller en bas
Mathan Gël'in
Roi de Misengris
avatar

Localisation : Misengris
Messages : 185

MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   Sam 16 Nov - 22:09

Des yeux durs et caressants, qui s’illuminent à l’aurore d’un reflet d’adieu…
Mathan ne saurait dire pourquoi, mais la douce courbe de sa nuque et l’inclination de ses épaules le frustrent au-delà de tout ce qu’il peut avouer. Alors que les premiers feux du jour percent en conquérants la ligne d’horizon, jetant leurs oriflammes sur les arêtes des bâtiments, il doit freiner de tout son sang-froid pour parer à la brusque colère qui couve en son âme. L’envie soudaine de la retenir de force, de marquer sa peau si blanche pour lui enseigner le respect, de briser sa pureté pour lui apprendre qu’on ne prend pas ainsi congé de lui. Oui, pendant quelques instants, Mathan est à deux doigts de céder à l’envie de violence qui lui tend douloureusement le sang. Et même après que l’accès soit maîtrisé et enclos dans les ténèbres de son cœur, le roi Supérieur ne peut se détacher de la mince silhouette déliée qui s’éloigne, offrant le vallonnement de ses reins à son regard bouillonnant, avec l’envie de lui faire ravaler ses paroles. Au lieu de cela, il reste immobile et droit face à l’aube naissante, à se débattre cruellement contre ce manque inconnu qui lui emplit l’esprit et le fait bouillir de colère.


« Comment peut-elle… chaque fois… »
Et lui, comment peut-il laisser passer ses impertinences ? Une seule de toutes celles qu’elle s’est déjà permises aurait valu à n’importe qui d’autre une punition sans délai. Pourquoi cette tolérance envers elle, cette fille de rien, cette vulgaire servante qui, toute ancienne Reine et Gardienne qu’elle soit, ne lui doit plus aujourd’hui que soumission et insignifiance ? C’est ce qu’elle devrait se contenter de lui donner en plus de sa loyauté, mais par un caprice du sort, elle a prit corps à ses yeux par sa témérité. Alors qu’il voudrait la repousser dans les méandres obscures de l’oubli brumeux où tous se cantonne, elle ne cesse de revenir hanter son esprit et ses pas, dans ce palais pourtant si grand. Encore qu’il s’agissait peut-être de leur dernière entrevue nocturne. Sans qu’il ne sache pourquoi, alors qu’il ne devrait pas en être le moins du monde affecté, il ne peut empêcher les entrelacs amers d’une vague ombre de regret de nouer son cœur. Comme si quelque chose d’éphémère s’était un instant présenté à lui sans qu’il ne parvienne à le saisir et n’en prenne conscience qu’avec sa brusque absence. Une fois de plus, ce fantôme de possible maintenant disparu vient nourrir la rancœur enracinée en lui. Sans qu’il ne l’ai vu, sans qu’il ne l’ait compris, un aléa de la fortune a miroité dans le sillage pur de cette femme ordinaire pour s’évaporer en ne laissant derrière lui que des ombres de promesses vaines.

« Maudite soit-elle. Maudite soit-elle… »

FIN

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Loup et la Colombe [Elen Fildacelial][TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Loup-garou : l'Apocalypse
» Un grand méchant loup !
» Rp avec un loup garous (libre)
» Traité: La coalition du loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Château-
Sauter vers: