AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ionos Selherand
Trappeur errant
avatar

Localisation : Partout en Eleris
Messages : 210

MessageSujet: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Sam 11 Jan - 10:56

Levo 9, Premier Cyclum 433 (Projection dans le temps, ce rp se passe après le rp action avec Ishuen)


J’avais quitté la demeure d’Ishuen, plus rien ne m’y retenait et il m’avait déjà tout donne et appris ce dont j’avais besoin. Ce séjour laissa mon esprit rempli de nouvelles questions, que devais-je faire à présent ? Quelle route emprunter ? Je savais qui était mon ennemi, qui protéger, mais au final je ne savais pas encore ce que je devais faire. En domptant enfin la malebeste, j’ai sacrifié quelque chose, je ne sais pas ce que c’est et pourtant il me reste cette douleur dans la poitrine. Discrète mais parfois aussi vive que le carreau d’une arbalète.

J’aurais aimé que cela soit différent, mais je me dois de vivre avec à présent.

Pour le moment, j’avais envie de revoir Shemrie et Zraïfa, ensuite, il me faudra réfléchir sur la proposition que m’a faite Cerra. Rejoindre la meute d’Urghan ? Le seul avantage que je voyais au départ, était de pouvoir rester à Lorde-Gian auprès de Shemrie Da’Xian. Mais ceci est devenu une impasse et ce n’est plus ce que je souhaite. Pourquoi obéir au chef d’une autre meute ? Pourquoi plier le genou lorsque je n’ai rien en retour ?

J’appréciais Cerra, mes sentiments pour Shemrie bien que complexe ne sont plus ce qu’ils avaient pu être. Ishuen, mon frère avait parlé de se rendre à Lorde-Gian pour y vivre afin de permettre à leur enfant de vivre en paix et sans danger. Mais alors, qu’est ce qui me retenait dans cette ville ? Pourquoi me soucier du quotidien des hommes ? Pourquoi tant offrir lorsque l’on ne reçoit rien ? Finalement, vivre à Lorde-Gian ne m’apportera peut-être rien de bon au final.

Peut-être devrais-je m’effacer et trouver la place qui me revient dans un autre pays ? Il y a bien longtemps que je n’ai pas voyagé, peut-être que je devrais reprendre ma route, vers l’inconnu, au-delà des bois, monts, jungles et étendues d’Eleris. J’ai toujours eu envie d’aller au-delà.

Je vais y réfléchir, après tout il y a peu de choses qui me retiennent ici.

J’ai franchis les portes de Lorde-Gian, marchant lentement et m’engouffrant au cœur de la cité. IL n’y avait pas beaucoup de monde ce jour-là, sans doute étaient-ils encore endormis ? Ou bien, étaient-ils en plein dans leur quotidien, cela n’avait aucune importance. Cela me permit d’avoir l’esprit au clair et de réfléchir impassiblement. Durant un bref instant du moins.
Car quelque chose m’interrompit, mes oreilles entendirent un son mélodique qui chassa de mon esprit toutes mes craintes et mes inlassables questions. De souffles de musique semblaient se mêler à la brise matinal, charmaient mon esprit et piqua ma curiosité. IL me fallait découvrir d’où provenait cette mélopée, je me dis à moi-même avec conviction afin de suivre la mélodie :


- Qui peut bien être à l’origine de cet air harmonieux ?

Je m’avançai prudemment, mais toujours sous le charme de cette musique. Au bout de quelques instants, je pu voir de mes yeux l’origine de cette douce musique.

Il s’agissait d’une femme, à la longue chevelure aussi sombre qu’une nuit sans étoile, le teint de peau aussi clair que les cimes enneigées d’Izefrid, ses délicates mains tenait gracieusement un objet instrumental que je n’avais encore jamais vu, elle dégageait une pureté et une grâce sans pareille, on aurait dit Liv elle-même qui berçait les esprits tourmentés. Elle finit tranquillement son morceau de musique, puis ne remarquant ma présence car qu'à cet instant, me scrutant avec ses pupilles d’ambre. J’étais à la fois paralysé et charmé, j’avais envie de verser une larme, de rester et de m’enfuir. La façon dont cette femme me regarda était unique.

Je prie la parole, passant ma main derrière ma nuque et m’exprimant d’un ton désolé :


- Excusez-moi de vous avoir importuné Damoiselle… C’est la première fois que j’entends pareille mélodie et je n’ai pu résister à l’envie de savoir qui en était à l’origine…


Dernière édition par Ionos Selherand le Lun 24 Fév - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nawel Krissandia

avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 349

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Dim 12 Jan - 14:02

Je joue. Je joue comme j'ai l'habitude jouer. Je joue pour vivre. Pour survivre. Je joue parce que je ne sais faire que cela, et que le seul instant où je suis en paix est celui, sublime, de l'apothéose d'une mélodie.

Je joue. Mes doigts s'agitent sur ma flûte, encore et encore. Jouer pour être soi-même. Jouer pour s'approcher du paradis, l'effleurer du bout des doigts, s'amuser avec lui. Jouer. Jouer sans s'arrêter. Jouer pour toujours. Jouer à jamais.

Et pourtant, les morceaux finissent toujours par avoir une fin. Mes doigts s'apaisent, mon esprit revient sur terre, et j'ouvre les yeux.

C'est alors que je remarque un homme, qui semble me fixer depuis un petit moment déjà. Ses cheveux sont d'une blancheur immaculée, descendant jusqu'à effleurer ses épaules musclés. Il est vêtu d'un manteau en cuir rouge qui ne semble pas de la première jeunesse et d'une armure légère. Le plus original dans cet homme sont ses yeux : l'un est rouge, l'autre vert, et les deux brillent, tels des pierres précieuses aux multiples facettes.

Il passe son bras derrière sa nuque et prend la parole :

– Excusez-moi de vous avoir importuné Damoiselle… C’est la première fois que j’entends pareille mélodie et je n’ai pu résister à l’envie de savoir qui en était à l’origine…

Le voilà qui s'excuse. Tout d'abord, il ne m'a pas importuné, et ensuite, mon métier est justement d'être regardée et écoutée. Mais qu'importe.

– Tu ne me gènes pas du tout, je réponds d'une voix neutre.

Puis, sans plus me soucier de lui, j'entame un autre morceau, plus gai et entraînant que le précédent. Les notes s'envolent comme de petits oiseaux rieurs, et je m'envole avec elles vers des contrées inconnues. La musique est si belle... si apaisante...

Ce morceau est également plus court, et ce n'est qu'une poignée de minutes plus tard que j'atterris sur le sol dur de ma réalité. J'ouvre les yeux.

Cet homme est toujours là. A la même place, dans une position presque identique. On le croirait hypnotisé par ce qui se trouve en face de lui.

Et justement, c'est moi qu'il regarde.

Je ressens une très légère pointe d'agacement. Pourtant, il n'est pas le premier à faire cela. Qu'est ce qui me gêne tant chez lui ?

Ses yeux. Ce sont ses yeux. Autant la manière qu'il a de me fixer que leur étrange couleur. Des yeux qui semblent voir jusqu'au plus profond de moi, éveillant mes sentiments et me mettant mal à...

Mal à l'aise ? Moi ? A cause d'un inconnu ? Ça ne m'était jamais arrivée auparavant.

– Désires-tu quelque chose ? je demande.

Après tout, plus vite je saurais ce qui l'intéresse, plus vite il repartira.
Revenir en haut Aller en bas
Ionos Selherand
Trappeur errant
avatar

Localisation : Partout en Eleris
Messages : 210

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Lun 13 Jan - 17:20

L’humaine aux cheveux d’encre me répondit avec un ton que je jugerais d’indifférent. Je ne pouvais lui ne tenir rigueur, même si je ne la dérangeais pas elle devait sans aucun doute se demander ce qui m’amenait jusqu’à elle ? La malebeste en moi était charmé par les sons de musique et était surpris de s’apercevoir qu’une humaine en était à l’origine. Elle continua une nouvelle partition, toujours aussi intense et mélodique.

Je la regardais, avec mes yeux de pierres précieuses, mon regard quant à lui laissait s’échapper de la curiosité et un peu d’impatience. Allait-elle à nouveau jouer ? Si oui, elle avait gagné un spectateur, je me permis de la complimenter sur son morceau :


- C’était très beau mademoiselle…

Puis je me mis à réfléchir à ses paroles. Désirais-je quelque chose ? Voilà une question que je ne m’étais pas posé depuis quelques temps. Je ne sais pas où dois je me rendre ou que dois-je accomplir alors ce que je désire. Car mon retour à Lorde-Gian, je savais hélas que mes sentiments pour l’ensorceleuse n’étaient pas ce qu’ils étaient vraiment. Je savais qu’en allant récupérer ma chienne chez elle, j’allais sans aucun doute la perdre.

J’étais intrigué et attiré par cette humaine, au point d’éprouver de la jalousie pour Cerra qui est liée à elle de manière plus complice que je ne le serais jamais. Aujourd’hui… Je ne sais pas. Elle représentait beaucoup pour moi, mais j’ai l’impression que c’est me leurrer que d’espérer quoi que ce soit d’elle. Je ne la mets pas en cause non, peut-être n’ai-je pas eu la chance de la rencontrer plus tôt… Mais il est trop tard pour les regrets ou penser à malheur quand la flamme de notre amitié ne s’est pas encore éteinte.

Mes yeux se reposent sur la musicienne qui semble se demander ce qu’un trappeur au manteau écarlate fait à Lorde-Gian et plus précisément : pourquoi est-ce que je m’attarde avec elle ? Je prends mon souffle avant de lui répondre simplement et sans aucune agression dans la voix :


- Si je désire quelque chose ? Je vous l’ai déjà dit, j’ai été attiré par le son de votre mélodie. Je ne connais pas cet instrument et si je puis me permettre, vous y jouez à merveille. Quel est le nom de cet instrument mademoiselle ?

Demandais-je à la Lorde-Gienne, j’espérais ne point l’importuner mais, je ne suis déjà pas doué avec les gens alors avec les femmes. Je remarque alors que bien que discrète, l’humaine dégage une aura bien mystérieuse et enivrante. Il m’est difficile de la cerner, mais j’ai l’impression qu’elle semble ne pas être à l’aise. Serait-ce à cause de moi ? Loin de moi l’idée de la gêner ou plus grave encore de l’agacer.

Je prends de nouveau un ton désolé et lui affirme :


- Excusez-moi j’en oublie les politesses, je m’appelle Ionos, je suis trappeur et suis de passage parfois à la Cité de Lorde-Gian. Parfois j’y vends quelques peaux de bêtes et des ramures. Ceci dit, j’ai de moins en moins l’occasion d’y aller bien souvent. Je passe chercher ma chienne Zraïfa chez une amie qui habite ici…

Ma gorge se resserre lorsque le visage de Shemrie me vient en tête. Il n’y a rien de plus désagréable qu’un amour à sens unique, que l’on sait perdu d’avance et que l’on tente par idiotie et par bêtise, de retenir alors que cela nous fait le plus grand mal. Je n’aurais pas dû revenir ici, j’aurais dû mourir lorsque je tentais de de dompter la malebeste, les divins sont décidément bien cruels de s’acharner sur moi. Privé de meute, de foyer, de famille et maintenant d’amour. Ais je dans une autre vie Uriner sur Liv en personne ?! Violer la mère nature en couinant comme un goret ?! J’avais beau maudire les divins, mes ancêtres ou même Viktor, cela n’y changerait rien.

J’étais là, debout devant cette humaine qui devait bien se demander pourquoi avais je l’air d’un idiot à l’air abattu ? Je repris alors :


- Cela va vous sembler ridicule, mais il se peut que je parte pour de bon et que je ne sais pas si je reviendrais ici. Je n'ai aucunes attaches, aucunes familles. Et j'aurais aimé avant cela, avoir la chance de parler avec une personne bienfaisante, au moins une fois. Le son de votre musique, il m’a attiré. Quoi que j’aie pu faire, rien n’aurait pu me faire dévier de cette symphonie. Je ne connais pas votre nom damoiselle, mais votre musique a percé mon âme et j’ai tout simplement eu la curiosité de savoir, si celle a l’origine de tout ceci était une humaine, ou bien un ange.

Il m’a fallu quelques secondes avant de réaliser la portée de mes mots. Pourquoi avais je dis cela ? Dans quel but ? L’effrayer encore plus ? Fou et imbécile que j’étais ! IL était clair à présent que je méritais bien le fardeau de ma solitude ! J’esquivai le regard dévisager de la musicienne aux cheveux noir de jais et m’excusa maladroitement :

- Désolé… Je vais… ne point vous déranger plus longtemps…

Je commença à faire quelques pas en m’éloignant de la musicienne…
Revenir en haut Aller en bas
Nawel Krissandia

avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 349

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Ven 17 Jan - 22:05

La ville et la civilisation sont sûrement quelque chose que cet homme connaît peu, sinon il ne me demanderait pas comme s'appelle cet instrument ni ne serait autant envoûté par sa mélodie. C'est la seule explication qui me vient à l'esprit en entendant sa réponse.

Mais je m'en moque après tout. Il a une vie, cela le regarde, et ne m'intéresse aucunement.

– C'est une flûte traversière, je réponds.

Difficile de faire plus stoïque. Cependant, cela ne l'arrête pas, au contraire. Le voilà qui se transforme en moulin à parole et m'annonce qu'il s'appelle Ionos, qu'il est trappeur et...

Je cesse de l'écouter. Je me contente de garder un visage impassible en attendant qu'il finisse, tout en me faisant la remarque en mon for intérieur que, comme je le pensais, il préfère sûrement la compagnie de la forêt à celle des hommes.

C'est alors que je l'entends. Cette phrase, cette phrase maudite. Qui me perce le cœur plus précisément qu'une flèche et éveille en moi des fragments d'ombres passées.

– Je n'ai aucune attache, aucune famille.

Aucune attache... aucune famille... Je redeviens adolescente, quand sous la houle de mon mentor, j'apprenais à vivre. Puis me voilà enfant, à subir en silence les coups de mon père.

Papa... Anthon...

Même si je suis toujours impassible, à l'intérieur de moi c'est la tempête. La douleur que je tenais enfouie depuis si longtemps refait surface avec une violence et brutalité, tant et si bien que je me demande comme j'arrive à ne pas perdre la face devant ce dénommé Ionos.

Ionos... immédiatement, je me mets à le haïr. C'est à cause de lui que je ressens cela. Qu'il parte. Qu'il s'en aille. Vite, avant que je ne perde le contrôle de moi-même. Avant que, pour la première fois de ma vie, je ne montre mes sentiments devant un homme.

Et c'est ce qu'il fait. Esquissant quelques mots d'excuses, il s'éloigne. Tant mieux ! Bien fait ! Cela lui apprendra !

Mais, au fond de moi, un dernier morceau de mon cœur brisé aimerait qu'il reste. Aimerait le rappeler, qu'il me regarde à nouveau de ses yeux si étranges. Car, après tout, sa souffrance semble si semblable à la mienne... Peut-être que nous pourrions...

Trop tard. Mon hésitation a été fatale, il a déjà disparu.

Et, au fond de moi, un dernier morceau de mon cœur brisé ne peut s'empêcher d'être déçu.

*

Je marche dans les rues, errant au hasard sans direction précise. Ma journée de travail est finie, la somme que j'ai récolté plus que correcte, et me voilà désœuvrée, avec pour seul terrain de jeu le dédale d'une ville sans cesse en mouvement.

Jeu... le mot n'est pas exact. Ce n'est pas un jeu. C'est une vie. Une demi-vie. Avec pour seul compagne, la solitude.

« Et le jeune homme de tout à l'heure ? » souffle une voix dans ma tête.

Oh, lui ? Ma réaction a été excessive. J'ai fait preuve de faiblesse, une erreur que je ne commettrais plus. De toute façon, je ne le reverrais jamais, et c'est très bien ainsi.

Mes yeux s'arrêtent soudain devant un étal de fourrure un peu plus loin dans la rue. Tiens, je pourrais peut-être m'acheter une couverture, la mienne est trouée et commence à se faire vieille. Sans plus attendre, je m'en approche.

Je suis accueillie par un chien au pelage crème qui jappe joyeusement et se précipite sur moi à mon entrée. Puis mes yeux se lèvent, croisent ceux du vendeur et...

Choc. Intense. Brutal. Inattendu.

Au fond de moi, un morceau de mon cœur s'accélère. Palpite. S'illumine.

Est-ce le hasard ? Est-ce le destin ? Je n'en sais rien.

La seule chose dont j'ai conscience, c'est que ces yeux verts et rouges ne me sont pas inconnus.

Ionos.


Dernière édition par Nawel Krissandia le Dim 26 Jan - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ionos Selherand
Trappeur errant
avatar

Localisation : Partout en Eleris
Messages : 210

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Mer 22 Jan - 13:39

Je disparais et ne me retourne pas. Je préfère garder le silence, ne pas revenir… J’ai blessé cette femme, je le sais, je le sens au plus profond de moi. C’est sans doute pour cela que je n’ose pas me retourner. Je ferais mieux d’aller récupérer Zraïfa, rêgler quelques dernières affaires et de quitter cette maudite cité pour de bon…

Mais alors que je m’éloigne, je sens une vague de tristesse m’envahir. J’aurais peut être du rester, mais je ne puis que regretter ma fuite et voire impuissant le souvenir pourtant récent du visage de cette femme s'effacer comme un mirage.

S’il y a bien une chose que j’ai apprise au contact de ses humains. C’est que l’on finit toujours par souffrir à force d’espérer quelque chose d’eux…

♠…♠

Je ne sais aps ou j’ai trouvé le courage d’aller chez Shemrie Da’Xian, ni de trouver le courage de lui dire ce que j’avais sur le cœur et sur la conscience. Si j’ai autrefois éprouvé un sincère et pure sentiment pour l’ensorcelleuse, ce que je ressentais pour elle est mort il y a quelques temps de cela. Cependant, j’ai une dette envers elle, je ne suis pas du genre à oublier sa générosité et sa bonté aussi rapidement, mais lorsque celle-ci sera rêglé, alors elle devra sans doute trouver un autre vendeur de fourrures car nous ne nous reverrons plus jamais. C’est sans doute ce qui me fait le plus mal mais je ne peux pas revenir en arrière.

Mais tous ces instants que j’ai passé avec elle, ils étaient si vrais, j’avais l’impression pour la première fois de ma vie de goûter au pure bonheur.

J’aurais aimé que les choses soient différentes mais c’est impossible. J’étais prisonnier d’un agréable songe et le réveil m’a été brutal. Je me berçais d’illusions, de faux espoirs… Je ne peux pas lui en vouloir, serais je capable de me pardonner à moi-même et de tirer un trait la dessus ? Je ne sais pas, je n’entends plus les spectres de mon passé qui m’empêchaient d’avancer, mais une fois encore je ne suis pas prêt d’effleurer le bonheur. Il semblerait que ce soit un luxe réservé aux humains et non aux Krüons comme moi…

J’aurais aimé, la tenir dans mes bras, sentir une dernière fois le parfum de sa chevelure, savourer une ultime fois ce bonheur qu’elle m’offrit. Mais les mots se sont révélés plus durs qu’une poignard en acier et mes sentiments s’échappent comme le sang d’une profonde blessure.

Ce n’est pas grave, mais c’est assez, j’en ai assez. Je ne veux plus de cette humanité que lm’on me refuse, de cette amour qui m’est interdit… Je ne serais ni un allié de Lorde-Gian, ni sa Némésis. Je resterais moi, Ionos Selherand Krüon mais libre. Libre d’aller où bon me chante, libre de vivre ma vie et ce n’est pas en rejoignant une autre meute de menteurs et de manipulateurs que je vivrais en paix.

Alors je suis réellement destine à être seul, sans famille et sans meute, soit. Si telle est mon destin, autant ne point le faire attendre plus longtemps. Cette cité m’oubliera et ne me regrettera pas, tout comme ceux qui y vivent et y vivront.

J’ai ouvert mon étale à fourrures, cela sera sans aucuns doutes pour la dernière fois. Je prendrais ensuite la route pour l’inconnu. Mais je ne sais pas si je me mens encore à moi-même ou si j’attends, un miracle. Quelque chose qui puisse me convaincre d’espérer en l’humanité. Je regarde ma chienne couiner de tristesse, elle sait quand mon cœur est peiné et elle a senti mon chagrin lorsque j’étais dans la boutique de l’ensorcelleuse.

Je prends Zraïfa dans mes bras, la caresse tendrement et lui murmure avant de la relâcher et d’embrasser son museau :


- Je sais que tu aimes beaucoup Shemrie, moi aussi et c’est justement pour cette raison qu’il va falloir l’oublier. Elle doit faire sa vie tout comme nous allons faire la nôtre à présent. Tu comprends Zraïfa ? Elle mérite mieux que moi…

Des larmes coulent à nouveau. Cette plaie suintante sur mon cœur ne cicatrisera donc jamais ?! Je ne cesse de me tourmenter. Je pensais que dompter la malebeste me rendrait plus fort, mais il semblerait que supporté la cruauté des hommes et des femmes est bien plus dure.

C’est alors que j’entends ma chienne qui aboie. Un client ? Je m’approche lentement et affirme avec douceur :


- Zraïfa ? Laisse donc le client tranquille et…Vous…

Je suis presque paralysé, je reconnais aussitôt le visage de cette musicienne. Celle qui interpréta une mélodie qui rendrait jalouse les divins. Que faisait elle ici ? Pourquoi ? Cela ne me plait pas, la situation ressemblait trait pour trait à ma première rencontre avec l’ensorcelleuse, il y a un ven de cela. Je ne veux pas, je ne veux plus de ce bonheur. Que les divins cessent leur jeu malsain sur le champs ! Je ne veux plus être le jouet de leurs caprices!

J’aimerais qu’elle s’en aille, qu’elle ne s’approche plus de moi… Mais au lieu de la chasser, je me me contente de lui demander d’un ton blessé :


- Vous désirez acheter quelque chose ?

Je ne connais pas son nom, mais quelque chose dans son regard et son attitude me donne envie d’esperer encore un peu, une dernière fois. Je continue de la regarder…

Elle, si intrigante.

Elle, si mystérieuse.

Elle, la musicienne aux pupilles d’espoir…

Revenir en haut Aller en bas
Nawel Krissandia

avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 349

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Dim 26 Jan - 15:21

La première chose que je remarque, c'est que ses joues sont salies de traces de larme. Ionos, malgré l'effort qu'il fait pour cacher ses sentiments au reste du monde, est quelqu'un de malheureux. Tiens, on dirait moi...

La deuxième, c'est le ton sec qu'il emploie, très différent de celui de tout à l'heure, beaucoup plus doux et élogieux. Je l'ai blessée manifestement. Oui, peut-être aurais-je dû le retenir. Peut-être...

Mais inutile de penser à ce qui aurait pu être. Seul compte ce qui se passera. D'ailleurs, que va-t-il bien pouvoir se passer ? Je vais lui acheter quelque chose, lui dire au revoir, et nous ne reverrons non plus. Voilà tout.

Oh, satané cœur, pourquoi ne peux-tu t'empêcher de te serrer à cette idée ? Vas-tu arrêter de me guider ? Je suis en colère par ta faute, de cette rage et ses sentiments que je voudrais oublier.

Vite. Prendre une couverture, payer, et partir d'ici.

– J'aimerais acheter cette fourrure, dis-je en la montrant du doigt.

Il m'annonce un prix et je sors ma bourse. Au moment de sortir les quelques pièces demandées, celles-ci m'échappent des mains et tombent sur les pavés de la rue.

Décidément, rien ne va aujourd'hui.

– Désolée, je lance en me baissant pour les ramasser.

Et là...

Là...

Je m'attendais à ressentir la froideur du métal. A la place, ce sont des doigts chauds que j'effleure.
Mes yeux s'écarquillent sous l'effet de la surprise et je relève la tête, pour me retrouver face à face avec Ionos. Il a effectué le même mouvement que moi, et nous voilà à seulement quelques centimètres l'un de l'autre.

C'est la première fois que je suis aussi proche de quelqu'un. Pendant cet unique instant qui me paraît durer des heures, j'observe le visage de Ionos plus longtemps et plus près que je n'ai jamais observé personne. Le grain clair de sa peau, l'iris si étrange de ses yeux, les mèches folles de son front... Il dégage un parfum de forêt, une odeur agréable. Je sens son souffle sur mes lèvres, aussi chaud que nos doigts, toujours en contact.

Je parviens à percevoir tout cela en l'espace d'une seule seconde. Puis je recule brutalement en arrière et me relève, le souffle court.

Je n'arrive plus à réfléchir. Un bruit sourd résonne à mes oreilles. Ce qui vient de se passer était beaucoup trop intense. Je n'avais jamais ressenti cela. Je ne comprends pas. C'est nouveau pour moi, qu'est ce que c'était, pourquoi, je... Et ce bruit, qu'est-ce donc ?

Ma première réaction serait de m'enfuir en courant. Mais ma couverture est dans les mains de Ionos, tout comme mon argent. Maintenant que je l'ai payée, ce serait idiot de la laisser.

Alors j'attends qu'il me la donne, que je puisse rentrer chez moi, m'endormir, et me réveiller comme si rien ne s'était passé.

C'est là que je comprends d'où provient ce bruit qui s'étend dans tout mon corps.

Ce bruit est celui de mon cœur qui bat.

Et il bat si fort...
Revenir en haut Aller en bas
Ionos Selherand
Trappeur errant
avatar

Localisation : Partout en Eleris
Messages : 210

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Mer 29 Jan - 11:02

Elle est revenue, pourquoi ? Je ne sais pas, elle a une façon de se comporter que je n’arrive pas à cerner. Je peux sentir qu’elle et troublée, serait-ce à cause de moi ? Je ne saurais dire et pour dire vrai je n’en ai cure. Je ne veux plus souffrir au contact de quelqu’un, ne plus me faire de faux espoirs et sombrer dans la tristesse. C’est sans doute pour ça, qu’une partie de moi aimerait qu’elle choisisse au plus vite ce pourquoi elle est venue et qu’elle reparte, loin de moi. Mais l’autre moitié n’est pas de cet avis, elle est curieuse de cette rencontre, elle se demande quel étrange coup du sort nous permet de nous revoir une autre fois, pourquoi cette intrigante humaine qui semble trembler comme un mirage ou un songe…

Pourquoi ais une nouvelle fois du mal à me défaire de cette emprise ? Non, je ne dois pas, il ne faut pas que je refasse la même erreur…

C’est alors que la musicienne fait tomber sa monnaie, ses pièces roulent sur le sol souillé. Par pur réflexe, je me baisse afin de l’aider à ramasser ses biens, mon esprit se perd encore dans les méandres de mon chagrin, mais cela n’est que temporaire jusqu’à ce que je sente un contact doux et chaud. Je ferme les yeux, et j’essaye de ne pas redresser ma tête, dans ma tête rugit une tempête de sentiments qui m’effraient.
Je ne dois pas la regarder…

Lorsque je relève ma tête, je peux presque sentir son parfum, elle a un arôme de fleurs sauvages, de rose peut être ? Je n’ose pas la regarder, car je sais que ses pupilles brunes risquent de transpercer mon âme comme une flèche d’argent. Je ne devrais pas, il ne faut pas…

Je la regarde…

L’espace d’un bref instant, j’oublie tout, Eleris, Cerra, Shemrie, Ishuen, Viktor, ma sœur… Tout. Elle recule, je lui fais peur ? Ou est-ce ce contact ? Qui est réellement cette femme ? Est-elle comme la musique qu’elle joue ? Est-elle une note de poésie mélodique à la fois belle et mélancolique ? J’ai besoin de savoir, il le faut…

Il faut que je la retienne…

Sans gestes agressifs, je m’approche lentement d’elle, puis je me saisis doucement de sa flûte traversière, la regarde attentivement, une idée me vient alors. Je la lui rends et lui affirme d’un ton rassurant :


- Attendez ici quelques instants, je n’en ai pas pour longtemps…

Je me dirige derrière l’étale, recherche attentivement quelque chose, lorsque je le trouve enfin, le vérifie que le cuir soit bien tanné, puis je recouds le plus vite possible et avec soin la fourrure. Enfin, je reviens vers elle, lui atteste alors avec calme :

- Votre flûte traversière, bien qu’elle ait été sculpté dans un bois exceptionnel, risque de s’user plus rapidement si vous la laisser à l’air libre. Voilà pour vous, c’est un fourreau en peau de Naguiri, l’extérieur de cuir est ferme, solide et ne sent pas trop fort, il empêche l’érosion de votre flûte par les intempéries ou si elle tombe, l’intérieur est en fourrure, la douceur la préservera. C’est un bel instrument, ce serait regrettable que vous abîmiez votre instrument.

Je lui tends alors le fourreau, espérant qu’elle va l’accepter. Pourquoi ais je agis ainsi ? Alors que je ne la connais pas ? Je ne sais pas, ou peut être… Je lui tends aussi le manteau de fourrure et lui annonce le prix :

- Ce sera 6 pièces d’or pour le manteau, je vous fais cadeau du fourreau…

Pourquoi est-ce que je lui fais cadeau de ce modeste présent ? Je ne sais pas, à moins que la raison est que je n’ai pas encore perdu fois en l’humanité. J’ai peur qu’elle se sauve, qu’elle me laisse seul, alors j’ose lui faire cette demande, espérant la retenir ne serait-ce que quelques minutes, quelques minutes ou j’oublie que je ne suis qu’un trappeur mélancolique qui a peur du monde des humains.

- Réflexion faite… Vous avez le droit de refuser, mais j’aimerais beaucoup vous entendre jouer une nouvelle mélodie de votre flûte… S’il vous plait.

Pourquoi est-ce que je lui demande cela ? Peut-être parce que j’ai décidé de faire acte de foi…
Revenir en haut Aller en bas
Nawel Krissandia

avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 349

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Ven 7 Fév - 17:24

J'aurais aimé partir. Et même plus : dormir, rêver, me réveiller, sortir de la ville, courir pour que l'air qui pénètre en moi fasse ressortir ses étranges instants, et jouer, jouer jusqu'à n'en plus pouvoir, jouer jusqu'à en mourir.

Mon cœur bat en une sérénade bien trop rapide et trop forte. Ses battement se répandent dans tout mon corps et résonnent en moi, me donnant l'impression qu'il veut s'échapper de ma poitrine et s'envoler pour rejoindre Ionos.

Ionos... ce qu'il me fait est inconscient, je le vois bien, et ma présence le met visiblement dans un état semblable à celui que me procure la sienne. Je ne sais si je dois l'aimer ou le haïr, le quitter ou rester, lui parler ou me taire. Je ne sais pas. J'ai la sensation de ne plus rien savoir...

Me devançant dans mes choix, il s'avance vers moi. Je dissimule avec peine un autre mouvement familier. Sans geste brusque, il s'empare doucement de ma flûte traversière et l'examine avec un air sérieux qui ne le rend que plus séduisant. Puis il me la rend et annonce d'un ton calme :

- Attendez ici quelques instants, je n’en ai pas pour longtemps…

Ils disparaît derrière l'étal et recoud un objet que je ne parviens pas à percevoir, le temps d'une poignée de minutes qui me paraissent durer des heures. Il est tard, la nuit commence à tomber et un vent fort se met à souffler, me transformant en statue de glace encore plus que je ne l'étais déjà.

Quand il revient, il se lance dans un long discours des plus étonnants. Il me fait cadeau d'un étui de qualité pour ma flûte, et sans rien me demander en retour ? Je ne peux accepter un tel présent... C'est alors qu'il rajoute :

- Réflexion faite… Vous avez le droit de refuser, mais j’aimerais beaucoup vous entendre jouer une nouvelle mélodie de votre flûte… S’il vous plaît.

Ça, c'est une requête à ma portée. Non je ne vais pas refuser, oui je vais le faire. Ainsi, je ne me sentirais plus redevable.

Sentant son regard si étrange posé sur moi, je porte la flûte à mes lèvres et ferme les yeux. Je reste ainsi un instant. Que vais-je pouvoir lui jouer ? Alors que je me prépare à un morceau des plus traditionnels, une soudaine idée me parvient. Cette fois-ci, ce sera de l'improvisation pure et simple.

Je prends une inspiration et me lance. Je découvre ce morceau en même temps que Ionos, le façonne de mes doigts, de mes notes et de mon imagination. Une mélodie s'en dégage, légère et profonde, douce et forte, surprenante.

Ce n'est pas la première fois que j'improvise ainsi. Mais quand je l'ai fait, j'étais seule, chez moi, dans la recherche d'un nouveau morceau, d'une nouvelle sensation. Ici, tout est différent. Le morceau est nouveau aussi bien sûr, la sensation également, mais mon esprit, au lieu de s'envoler comme il en a l'habitude, reste là, sur le qui-vive. Il semblerait qu'il y ait une sorte de symbiose entre ma musique, moi et Ionos. C'est étrange, mais beau à la fois, et étant portée par les si beaux chemins de la musique, cela ne me gêne pas. Au contraire, cela m'apaise, calme les battements de mon cœur et réordonne mes pensées.

C'est donc mon bien-être retrouvé que je termine la mélodie sur une longue note aiguë. J'abaisse ma flûte, ouvre les yeux et, comme dans la continuité du chant, je lance :

– Ce morceau s'intitule « Rencontre inattendue ».

Je ne sais pourquoi j'ai dit cela, mais peu importe.

J'attends, enfin en paix avec moi-même, l'avis de Ionos.
Revenir en haut Aller en bas
Ionos Selherand
Trappeur errant
avatar

Localisation : Partout en Eleris
Messages : 210

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Mer 19 Fév - 12:54

La jeune femme se mit à jouer à nouveau de son instrument de musique, il s’y échappa une douce et enivrante mélodie qui apaisa mon âme et éloigna de mon esprit mes tourments. Je l’écoutai jouer de sa flûte traversière, la musique valse au dessus de ma tête, je regarde la jeune femme qui joue avec précision, délicatesse et grâce.

Bien que je n'applaudisse pas, non pas parce que je n’ai pas apprécié la mélodie mais plutôt parce que je pense que cela briserait le merveilleux et artistique silence qui se marie à merveille et marque avec plaisance la fin de ce récital de toute beauté.

Mais lorsque la jeune femme m’annonce le titre de sa sérénade céleste, mon cœur se resserre, comme entourée d’un collier de ronces. Je laisse échapper ses quelques mots d’une voix grave et mélancolique :


- Une rencontre inattendue…

Que m’ont apporté mes rencontres jusqu’ici ? Peu de choses bien et beaucoup de mensonges, de faux espoirs, de chagrin… Alors, pourquoi donnait un nom qui m’évoque autant de sentiments cruels et irascibles ? En quoi une rencontre peut elle être bénéfique ? Bien sur, je ne dois pas oublier que parfois, elles apportent beaucoup. Ma rencontre avec Ishuen par exemple qui en plus de me sauver la vie, me considère comme son frère et m’a aidé à dompter la malebeste.

Mais qu’en est il des autres ? Viktor sera toujours mon ennemi, je ne sais que trop penser de Cerra, il semble porter un lourd fardeau et pourtant je n’arrive pas à lui faire confiance. Shemrie ? J’ai placé de faux espoirs en elle, il m’est difficile de tourner la page, mais pourtant, malgré ça. J'éprouve beaucoup d’affection pour elle. Mais ce n’est pas de l’amour non, mais qu’est ce donc alors ?

Et cette femme, cette musicienne qui me jette ce regard de ses pupilles que je n'ose pas contempler d'avantage sous peine de me noyer dans cette tendresse et ce froid qu'elle dégage et qui glace mon âme et met mon cœur à genoux. Que va lui apporter cette rencontre ? Que va-t-elle chercher ? Que va-t-elle me vouloir en fin de compte ? Va-t-elle se montrer délicate et gentille à mon égard un certain temps avant de m’ignorer complètement ? Ou bien cela sera-t-il différent ?

Dois je prendre le risque ?

Mon long silence risque de ne pas la mettre très à l’aise, je dois au moins lui dire quelque chose, lui répondre, le plus vite avant que son regard ne me paralyse d’avantage :



- Ce morceau est très beau. J’ai un peu de mal à comprendre pourquoi l’avoir appelé « Rencontre inattendue » mais j’ai beaucoup aimé les vagues musicales tantôt douce et tantôt un peu plus brutal sans pour autant perdre de leur harmonie. au risque de me répéter une nouvelle fois, vous êtes très douée.

Ceci dit, il doit bien s’écouler quelques minutes encore de silence où je ne me sens pas à l’aise. Je devrais sans doute la laissé sans aller à présent ? Oui surement…


- Je ne vous importune plus à présent mademoiselle, je vous laisse retourner à vos occupations et vous souhaite une bonne continuation. Puissiez vous trouver sérénité et bonheur.

Je l’invite à partir et pourtant j’ai envie de connaitre son nom, d’effleurer l’espoir de la revoir alors que je sais pertinemment que cela me fera souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Nawel Krissandia

avatar

Localisation : Lorde-Gian
Messages : 349

MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   Jeu 20 Fév - 20:31

Le silence étend ses bras faits de rêves et de non-dit pour nous envelopper tous les deux. Visiblement, mon morceau a troublé Ionos, plus qu'il ne le pensait. Plus que je ne le pensais moi aussi. Mais ce silence, loin de me mettre mal à l'aise, ne fait que m'apaiser plus encore. Je me sens bien. Je redeviens celle que j'ai toujours été. Ai-je d'ailleurs réellement été une personne, ou bien un simple pantin ne s'animant qu'en présence de la musique ? Je ne veux pas le savoir. Je ne veux plus réfléchir. Je me sens apaisée. Calme, sereine, tranquille. Vide.

Quand il prend la parole, c'est pour me dire qu'il ne comprend pas la raison d'un tel titre. Je ne la comprends pas non plus, alors...

Il continue en me complimentant, décrivant la mélodie qu'il vient d'entendre en quelques mots simples et bien choisis. Puis il se tait de nouveau. Le silence grandit, prend la place qui se trouve entre nous deux, nous bloque. Je commence à me sentir gênée. Dois-je partir, ou attendre qu'il me le demande ?

Il coupe court à mon dilemme en concluant :

– Je ne vous importune plus à présent mademoiselle, je vous laisse retourner à vos occupations et vous souhaite une bonne continuation. Puissiez-vous trouver sérénité et bonheur.

Sérénité, pourquoi pas. Mais bonheur... non. S'il existe, il n'est certainement pas pour quelqu'un comme moi. Et ce serait plutôt à lui de le trouver le bonheur, lui qui semble si malheureux. Il n'a qu'à se le souhaiter à lui-même, son bonheur. Il ne pourra pas compter sur moi, je ne peux lui offrir quelque chose que je ne possède ni ne désire.

– Merci, je me contente de répondre.

Je sens que cela ne suffit pas. Je n'aime pas ça. C'est comme si je n'avais pas entièrement remboursé la dette que j'avais envers lui. Il ne reste presque rien, mais c'est déjà trop. Il y a quelque chose qu'il faut que je rajoute, sans parvenir à mettre le doigt dessus. Qu'est-ce donc ?

Je le regarde. Je distingue un espoir dans ses yeux, qui fait écho à ce qui me manque. L'espoir d'une prochaine rencontre peut-être. Mais pour cela, encore faudrait-il qu'il connaisse mon nom.

Mon nom. C'est donc cela qu'il faut que je le lui dise. Pour que l'échange soit enfin terminé, que la balance ait révélé son équilibre, que la mélodie ait trouvé sa note finale.

Sans trop comprendre pourquoi, je souris. Oh, pas grand chose, un tout petit sourire, mais le premier depuis très longtemps. Puis je me retourne et m'apprête à partir.

Et, au dernier moment, alors que nous sommes juste à portée de voix, alors que cette rencontre si inattendue s'apprête déjà à rejoindre l'oubli de mes souvenirs, je lance :

– Au fait... je m'appelle Nawel.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sous une nouvelle mélodie... [PV Nawel Krissandia][TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stepish , un retour sous un autre blase.
» Retour chez les sous-mariniers
» [Forum] Nouvelle mise à jour - Problème ChatBox
» lapin reste bleu avec nouvelle livebox
» [Vista] Perte de focus sous tous les jeux en full-screen.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coeur de la cité-
Sauter vers: