AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Description "Hauteurs de Misengris"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eyeha Norken
Princesse de Lorde-Gian
avatar

Localisation : Château de Lorde-Gian
Messages : 788

MessageSujet: Description "Hauteurs de Misengris"   Jeu 25 Oct - 22:47


Les Hauteurs de Misengris, Nord de la cité

Le Nord de Misengris, situé sur les hauteurs de la cité représente un amoncèlement de quartiers pauvres et à mauvaise réputation. Les rues tortueuses y serpentent, donnant une impression désagréable aux visiteurs n’étant pas habitués. S’y perdre est aisé lorsque l’on ne connait pas les lieux, d’autant que les mauvaises rencontres sont faciles et dangereuses…

Quartier pauvre


Le quartier pauvre de la cité regroupe les maisons des Supérieurs les moins fortunés. L’architecture bringuebalante et les matériaux datant d’une autre époque sont totalement étrangers aux richesses exposées dans les autres quartiers de la cité. Les rues aux passages hasardeux ne manqueront pas une occasion de vous faire trébucher, d’autant que les vols à la tire et les agressions sont fréquents ici. Faites donc bien attention où vous mettez les pieds. Globalement, les habitants de ce  quartier ne sont pas tous des malfrats de bas étages et des alcooliques notoires, même si les vins qui y circulent sont tout de même réputés et les quelques auberges de ce quartier ne manquent pas de chaleur et d’ivresse quelle que soit l’heure. Mais bien souvent, ce sont des familles au patrimoine inexistant qui sont obligées de vivre ici, n’ayant malheureusement pas les moyens d’habiter ailleurs.

Maison close de Madame Odelïne


Dans toute cette décrépitude se détache un bâtiment à l’allure bien plus sophistiquée que les autres. Il s’agit de la Maison close de Madame Odelïne, lieu parfait pour acheter ou vendre ses charmes et ses vertus. Les courtisanes y sont pulpeuses et expertes. Selon les dires de certains et si vous en avez les moyens, peut-être même pourriez-vous vous entretenir avec « la patronne » elle-même, comme l’appellent les gens du quartier. Il est de croyance commune que cette dernière fasse elle-même l’éducation de ses demoiselles, garantissant la qualité des femmes que vous y trouveriez.  Malgré les relents de crasse des alentours, la Maison close est un endroit très fréquenté, et par tous types de clientèle. L’accueil y est chaleureux, préservant toujours son image de marque auprès des nombreux clients. Dès l’instant où vous vous assurez d’avoir suffisamment d’argent pour vous permettre quelques errements, les courtisanes sauront rentabiliser ce placement avec toutes les luxures imaginables. Le crédo de la maison, gravé au dessus de la grande porte d’entrée, est : « Poids des bourses faisant foi. » et ce n’est pas pour rien. Ne vous avisez pas de demander service si vous ne pouvez pas payer, vous vous attireriez les foudres de l’établissement, de sa rentière et de ses vigiles !

On raconte dans le quartier nombre de boniments à propos de la maîtresse des lieux. Après la mort de son mari atteint d’une maladie sexuelle rare, elle serait devenue la pire des marâtres pour ses filles. Exigeante et toujours plus sévère, elle ne leur permettrait aucun écart, devant représenter la maison du mieux qu’elles peuvent, sous peine d’être jetées à la rue. Mesure de poids et autres vérifications seraient donc faites chaque delum et la malheureuse qui ne rentrerait pas dans les normes serait sévèrement punie et battue. Cette maison étant un refuge pour de nombreuses Supérieures sans le sous, ou encore le moyen de payer les dettes de leurs parents, il serait important de ne pas perdre le contrat avec l’établissement, tenu par Madame Odelïne avec une main de fer.

Marché aux esclaves


Le marché aux esclaves est un lieu réputé de Misengris. C’est possiblement le seul endroit où les riches Supérieurs aiment à se montrer dans ce quartier miteux. Car l’architecture du marché ne fait pas exception aux règles qui régissent l’aspect général des environs. Semblant s’effondrer sur lui-même, il tient pourtant toujours debout, devant les yeux ébahis des acheteurs qui pénètrent dans la grande salle où son présentés les esclaves, souvent nus, sur une estrade et vendus au plus offrant. Ils sont un symbole de richesse et de pouvoir chez les Supérieurs, il n’est donc pas rare de voir certains repartir avec plusieurs esclaves des deux sexes. Les mauvaises langues racontent que les esclaves invendus sont donnés aux Gabriel et y sont dévorés ou intégrés à leur famille de cannibales. Mais qui sait où se trouve la réalité ?

QG de Fërladel


Le QG de Fërladel est un lieu où se retrouvent les joueurs affutés ou novices du quartier pauvre. Le bâtiment, semblable à un immense hangar à grains, abrite une salle où se dresse fièrement en son centre un ring pour les combats. Cette distraction donne lieu aux paris les plus prolifiques de la maison. Mais de nombreux jeux d’argent sont aussi pratiqués, ainsi, il n’est pas rare d’égarer une pièce d’or et de la récupérer sur un inconnu plusieurs parties après l’avoir perdue. Les éclats de voix et les encouragements sont entrecoupés par les bagarres et les bruits des choppes présentes pour fêter une victoire éclatante ou un pari remporté. Les serveuses, souvent alléchantes, sont la première source de paris des lieux et les nombreuses mains n’hésitent jamais à leur voler une fessée.
Revenir en haut Aller en bas
http://eleris.forumgratuit.org
 
Description "Hauteurs de Misengris"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description de Kii - Panda terre lvl 143 - Jiva
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions
» Description RP
» RP - Règles !! et Description
» [Soirée Level Up] Description et explication, et recrutement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hauteurs de Misengris-
Sauter vers: